Économie

Plus de 40 milliards Fbu de primes émises en 2017 : le marché burundais de l’assurance en hausse

Après 3 années de stagnation, le marché burundais de l’assurance a enregistré en 2017 une hausse de 9,9%, soit 40,5 millions de primes émises. Toutefois cette hausse n’a pas été suffisante en vue de renverser la tendance en baisse du taux de pénétration depuis 2013.

Selon le dernier rapport de l’Arca, le marché burundais de l’assurance se porte bien. Après trois années de stagnation du chiffre d’affaires autour de 36 milliards Fbu, en 2017, les primes émises ont progressé de 9,9%, pour se fixer à 40,5 milliards Fbu, soit 26 milliards Fbu de primes émises en assurance non vie et 14,5 milliards Fbu en assurance vie. “Cette situation résulte de l’effort de sensibilisation sur les nouvelles assurances obligatoires réalisé par l’agence, ce qui a accru la demande d’assurances au sein de la catégorie Responsabilité Civile générale” fait savoir l’agence.

Cependant, cette croissance du chiffre d’affaires réalisé par les compagnies d’assurance n’a pas permis de renverser pour autant la tendance baissière du taux de pénétration depuis 4 ans. En effet, depuis 2013, la croissance du chiffre d’affaires du secteur reste faible par rapport à celui du PIB. Par conséquent, le taux de pénétration affiche une baisse continuelle qui est passé de 0,88% en 2013 à 0,75% en 2017. Ainsi, malgré la hausse du chiffre d’affaires de 3,7 milliards survenue lors de l’exercice 2017, il ressort que le taux de croissance du PIB de 11,9% a été encore plus significatif que celui des primes émises.

Ainsi, dans l’objectif de stimuler ce marché en progression, l’Arca s’est dotée en 2017 d’un plan stratégique qui orientera ses activités sur la période 2018-2022 dans lequel l’Agence s’est fixée entre autres objectifs “de doubler d’ici 2022 le montant des primes émises (pour atteindre 80 milliards Fbu), assainir le secteur des assurances, améliorer la conduite du marché et le fonctionnement de l’assurance automobile”. Dans ce même ordre d’idées “il est prévu des états généraux de l’assurance du 11 au 12 du mois en cours au chef-lieu de la province Ngozi. Cette rencontre réunira plusieurs intervenants du secteur burundais de l’assurance dont différentes ministères, assureurs, courtiers d’assurance, banques, etc” précise Augustin Sindayigaya, président de la commission de préparation de ces états généraux.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*