Médias

Rutana: l’administration mécontente de la liste des bénéficiaires des décodeurs de la télévision numérique

RUTANA – L’administration de la commune et province Rutana (sud-est du Burundi) est mécontente de la façon dont la liste des bénéficiaires des décodeurs pour accéder à la télévision satellite dans le cadre de l’accès à la télévision satellite pour “10.000 villages africains”, un projet qui s’inscrit à l’actif de l’aide de la Chine via l’entreprise Startimes, a été faite au chef-lieu de la province.

Il y a quelques mois, les autorités de la Radio-télévision nationale du Burundi (RTNB) avaient, dans le cadre de son projet de numérisation, demandé à l’administration des communes de faire le recensement des familles possédant des appareils téléviseurs analogiques dans le but de les aider à accéder à des décodeurs dans le cadre de l’entrée de la télévision nationale dans le système numérique.

Ce recensement a été fait et une longue liste a été établie. Mais grande a été la surprise de voir que les décodeurs donnés par l’entreprise Startimes ne sont qu’au nombre de 20 seulement alors que le recensement qui avait été fait par l’administration de cette commune Rutana avait fait état de plus de 200 familles possédant des téléviseurs analogiques. L’administrateur se demande alors pourquoi leur avoir demandé de faire ce recensement alors que ce qu’ils ont fait n’était pas à tenir en compte, à moins que ce ne soit pas un même projet.

Et un observateur avisé de dire qu’il est fort probable que l’entreprise Startimes ait fait entrer hors taxe des décodeurs avec des antennes paraboliques soit disant qu’ils sont à distribuer dans le cadre de ce projet, mais qu’elle les ait mis au marché pour les vendre. Ce dossier est à suivre, d’autant plus que ce n’est pas la RTNB, qui avait sollicité le premier recensement, qui a procédé à la distribution de ces décodeurs et ces antennes paraboliques.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*