Économie

OBR, de 2009 à 2017: les recettes ont plus que doublé, passant de 300 milliards de Fbu à plus 750 milliards de Fbu

Depuis la création de l’OBR, la collecte des recettes a été améliorée passant de 301,2 milliards BIF à 754,13 milliards BIF. “Ces résultats encourageants sont dus à différentes réformes entreprises par l’OBR et des campagnes de sensibilisations au civisme fiscal menées par la même institution”.

Créé en 2009, l’Office Burundais des Recettes (OBR) combine sous une seule autorité, les taxes internes et la douane. Les différentes réformes entreprises depuis semblent avoir significativement contribué à l’augmentation des recettes collectées. En effet, “elles sont passées de 301,2 milliards de BIF en 2009 à 754,13 milliards de BIF en 2017, soit une croissance de 150,37%” indiquent les statistiques de cette institution. En plus des réformes entreprises, cet établissement indique que “la sensibilisation au civisme fiscal combinés aux multiples descentes des vérificateurs en vue d’encadrer les contribuables” a également contribué à améliorer du niveau des recettes.

Parmi les réformes entreprises, on notera entre autres la mise en place de “Asycuda World”, un système informatisé qui permet l’automatisation de la gestion des opérations douanières ; du “Territoire Douanier Unique” qui facilite la déclaration des marchandises lorsque celles-ci sont encore au point d’entrée; du “Programme d’Opérateur Economique Agréé”, qui regroupe les contribuables jugés conformes à la règlementation douanière pour bénéficier de quelques avantages douaniers notamment le traitement prioritaire; du “Poste Frontalier à Arrêt Unique”, qui permet de remplir les formalités de sortie dans un seul endroit; du “Guichet Unique” qui permet à une nouvelle entreprise de s’enregistrer en une journée ; et de la “Facture Sécurisée et Standardisée” qui a permis de de lutter contre la fraude de la TVA.

Par ailleurs, il est sied de souligner que l’OBR a contribué depuis sa création en moyenne à plus de 70% des dépenses publiques courantes. Lors de la visite du ministre des finances, Dr. Domitien Ndihokubwayo a indiqué que l’Etat “s’attend à ce que les recettes de l’OBR financent le nouveau Plan Décennal, 2018-2027”. De sa part, le commissaire de l’OBR, Audace Niyonzima a indiqué lors d’un point de presse que “pour garder l’élan, l’OBR dispose d’une boussole permettant de garder le cap. C’est notamment son Plan Stratégique Quinquennal à partir duquel tous les plans d’action annuels trouvent essence ainsi que le Plan Stratégique de lutte contre la corruption”.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*