Diplomatie

FOCAC 2018 : près de 44 millions $ d’aide financière accordée au Burundi par la Chine

Avec le 7ème sommet du Forum Chine-Afrique sur la coopération (FOCAC 2018), la Chine a accordé au Burundi une aide financière de 300 millions de Yuan, une aide humanitaire de riz équivalent à 50 millions de Yuan ainsi que l’annulation d’une partie de la dette intergouvernementale du pays.

Le 2eme VP du Burundi Dr Joseph Butore reçu par le VP de la Chine, Wang Qishan

En marge de clôture de la rencontre triennale sino-africaine organisée à Beijing les 3 et 4 Septembre derniers, s’est tenue une réception dînatoire ce mardi 11 septembre, à la résidence de l’Ambassadeur de la Chine au Burundi, Li Changlin. Étaient conviés à ces cérémonies, différents représentants des institutions de l’Etat ainsi que les médias. L’Ambassadeur de la Chine au Burundi, prenant la parole, a tout d’abord remercié la délégation burundaise qui a représenté le pays au cours de cette rencontre triennale sino-africaine, conduite par Joseph Butore, le 2eme Vice-Président du Burundi.

Sur les outputs de ce sommet, M. Changlin a souligné que son pays “attend bien porter les relations avec l’Afrique à une autre dimension, en consacrant notamment 60 milliards $ au développement économique des pays africains sur les trois années à venir (2019-2021). Une partie de ces fonds comprendra une aide gratuite et de prêts sans intérêts, et une autre, des lignes de crédit avec intérêts”. Et d’appeler “les pays africains dont le Burundi à continuer à renforcer leur plan de développement pour être éligible à ces financements”, encourageant particulièrement l’Etat burundais “à tout mettre en œuvre pour atteindre le taux de croissance fixé à 2 chiffres (10,7%) dans son Plan Décennal”.

L’assistant du ministère des Affaires Etrangères, Bernard Ntahiraja, qui a représenté le gouvernement aux cours de ces cérémonies a tenu à rappeler les bonnes relations de coopération qui existent entre le Burundi et la Chine depuis longtemps. “Nous sommes étonnés de la concordance entre les 8 initiatives de la coopération Chine-Afrique et les objectifs que l’Etat s’est fixé avec le Plan Décennal. Cela montre bien que nos 2 pays ont une vision identique. Nous sommes ravis ainsi de cette coopération gagnant-gagnant”, a-t-il poursuivi.

Au cours de ces cérémonies, l’ambassadeur de la Chine au Burundi a tenu à préciser les quelques chiffres sur l’aide que son pays compte fournir au Burundi. “Notre pays a promis d’accorder au Burundi une aide financière de 300 millions de Yuan [près de 44 millions $] ainsi qu’une aide humanitaire de riz équivalent à 50 millions de Yuan”. Par ailleurs, sans toutefois préciser le montant, l’Amb. Changlin a annoncé “l’annulation d’une partie de la dette intergouvernementale du Burundi dans le cadre de l’annulation de dettes intergouvernementales à échéance de 2018 des pays africains les moins développés”.
Il a terminé son propos en rappelant un proverbe chinois: “Pour forger le fer, il faut être fort soi-même. Nous appelons ainsi le gouvernement burundais à enclencher un véritable processus de développement qui permettra une croissance soutenue et du pays.”

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*