Infrastructures

Démarrage des travaux de construction du bassin d’écrêtement de la rivière Gasenyi

BUJUMBURA, 11 sept (ABP) – L’entreprise de construction ECBROH vient de démarrer les travaux de construction du bassin d’écrêtement de la rivière Gasenyi traversant les quartiers Gatunguru (Mutimbuzi) et Carama de la zone urbaine de Kinama, en commune urbaine de Ntahangwa. Ces travaux s’inscrivent dans le cadre du projet de canalisation des rivières Gasenyi et Nyabagere qui est financé par la Banque mondiale via l’ABUTIP.

Travaux de construction en cours du bassin d’écrêtement de la rivière Gasenyi

Cette infrastructure, qui est érigée au quartier Gahahe-Carama, mesurera 80 m de long, 40 m de large et 4,5 m de hauteur, a indiqué à l’ABP un responsable de l’ABUTIP contacté sur place. Ce bassin, qui sera construit en béton armé, va non seulement casser la vitesse de l’eau de la rivière Gasenyi qui inondait régulièrement les quartiers de Carama, mais aussi et surtout faciliter l’écrêtement de la boue, des débris végétaux, des moellons, du sable et d’autres déchets qui envahissaient régulièrement les quartiers de Carama pendant la période des pluies a précisé le même responsable.

Selon les prévisions, les travaux de construction de ce bassin ne devraient pas dépasser quatre mois, a précisé le même responsable. La construction de ce bassin est perçue comme une solution à la problématique de l’inondation causée par la rivière Gasenyi, à laquelle sont confrontés les habitants des quartiers de Carama, et plus particulièrement ceux qui habitent l’avenue Kinyami.

Néanmoins, les hauts responsables de l’ABUTIP et les autorités de la mairie de Bujumbura devraient préconiser des mesures d’accompagnement pour que ce bassin soit régulièrement curé, a estimé un expert en génie civile, contacté sur place à Carama, qui s’est exprimé sous le couvert de l’anonymat. Dans le cas contraire, a-t-il dit, ce bassin longtemps attendu par les habitants des quartiers de Carama sera débordé, et ces eaux de la rivière Gasenyi occasionneraient encore plus de dégâts.
Cet expert propose aussi la stabilisation de cette rivière en amont pour résoudre définitivement cette problématique de l’inondation causée par la rivière Gasenyi. Il sied de mentionner aussi que ce projet s’inscrit dans le cadre du « Projet d’urgence pour la résilience des infrastructures (PURI) ».

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*