Infrastructures

Gitega: 20 mois après, aucun panneau solaire sur le site de “Gigawatt Global Burundi” de Mirama

Une année après l’inauguration de “Gigawatt Global Burundi” sur la colline Mirama, zone Mubuga, commune Gitega, la population se lamente de la lenteur de ce projet qui promettait 7,5 MW d’énergie solaire via un champ de panneaux photovoltaïques. L’administration tranquillise en indiquant que “le projet connaît des avancées significatives”.

En janvier 2017, le projet “Gigawatt” était lancé en grandes pompes par le ministre en charge de l’Energie au Burundi, flanqué des ambassadeurs des Etats-Unis et des Pays-Bas, qui promettaient de soutenir le premier champ photovoltaïque du pays.

Vingt mois après, le terrain réservé audit projet est presque inexploité. Parmi les herbes qui ont poussé, on peut reconnaître le tracé de la clôture des fils barbelés attachés aux troncs d’arbres qui en font le tour. Les habitants de la colline Mirama se souviennent des cérémonies de l’inauguration de ce projet qui avaient été rehaussées par un bon nombre des personnalités du pays. “Personne ne croyait que ce projet allait traîner autant”, lâche-t-on à Gitega. “Tout le monde croyait que l’électricité allait être disponible quelques jours après et que nous n’allions plus à nous déplacer pour aller à Mubuga, à 2 km, pour charger les téléphones, faire moudre le manioc, se faire coiffer, etc.” précise-t-on à Mirama.

Ainsi, trois mois avant l’inauguration de ce projet, des trous ont été creusés pour permettre l’installation des fils conducteurs du courant électrique jusque dans la localité dénommée “Ku Masangazira” dans la zone Rutegama, commune Gitega rurale. Par ailleurs, les habitants de la colline Mirama indiquent que “la population locale dont les terres ont été visées par ce projet a été indemnisée. Cette ligne électrique qui devrait passer sur les collines des zones Mubuga, Mugutu, Rutegama jusqu’à Masangazira aurait pu significativement augmenter la production du courant électrique produit par la Regideso”.

Avec la ville de Gitega qui s’agrandit du jour au jour, “ce projet servirait énormément dans l’alimentation en électricité de la ville” fait remarquer Jean-Claude Manirakiza, le responsable de l’antenne régional de la Regideso au centre du pays. Même si “il n’y a pas de relation qui lie la Regideso et Gigawatt Global Burundi, nous comptons tous, la Regideso et la population, sur l’appui de ce projet dans l’alimentation du réseau du courant électrique à Gitega”.

Du côté de l’administration, Valentin Nahimana, l’administrateur de la commune Gitega, affirme que “le projet Gigawatt Global Burundi connaît déjà des avancées significatives”. Il signale que “dernièrement, une délégation de la Banque Mondiale qui finance ce projet, s’est rendue à Mirama et a apprécié l’état d’avancement du projet. De plus et, dernièrement, le conseil des ministres a approuvé ce projet et a donné l’aval de son exécution” ajoute-t-il. “J’appelle ainsi la population à la retenue car nous avons discuté avec les responsables du projet et nous ont assurés que les travaux redémarrent bientôt” a martelé l’administrateur de la commune Gitega.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*