Santé

Le Burundi face à la menace Ebola en provenance de la RDC

BUJUMBURA, 11 août (ABP) – “La possibilité que le Burundi soit atteint par l’épidémie d’Ebola est probable en raison de sa proximité avec la RDC”, selon Vénérand Nzigamasabo, cadre à la Croix-Rouge du Burundi, lors d’une réunion hier sur le plan de contingence de la préparation à la menace que pose le virus.

La plateforme nationale de gestion des catastrophes naturelles du ministère de la Sécurité publique et de la Gestion des catastrophes a noté que la circulation des biens et des personnes (commerçants, réfugiés congolais et burundais, voyageurs) entre l’Ouest du Burundi et la région du Sud-Kivu est dense. Plusieurs malades congolais viennent régulièrement se faire soigner au Burundi. La circulation des biens et des personnes entre ces districts sanitaires se fait à travers plusieurs points d’entrée officiels, mais aussi non-officiels et non-contrôlés.
La route, le lac (spécialement les pêcheurs, les voyageurs et commerçants) ou encore la voie aérienne constituent les voies de communications entre les communautés burundaises et congolaises.

Les conséquences de l’irruption d’Ebola au Burundi seraient majeures, avec une grande perturbation des activités et services courants. Ainsi, dans le cadre de la préparation du Burundi à la prise en charge des urgences de santé publique, spécialement pour l’épidémie d’Ebola, les 10 districts sanitaires (Cibitoke, Mpanda, Bujumbura Nord, Bujumbura Centre, Bujumbura Sud, Kabezi, Isale, Bugarama, Rumonge et Nyanza-Lac), qui sont à la frontière avec la RDC, ont été considérés comme à risque. Ces districts sanitaires sont situés dans la plaine de l’Imbo et le long du lac Tanganyika.

Notant que “les préparatifs sur une déclaration d’Ebola au Burundi sont à 40%”, la plateforme nationale de prévention des risques et de gestion des catastrophes a recommandé le renforcement des capacités des journalistes et des policiers, ainsi que les autres personnels en poste dans toutes ces localités susmentionnées sur la lutte contre le virus.

One Comment

  1. Ebola fait peur.le gouvernement est prié de s-y investir en cause et conséquence pour veiller à la sécurité sanitaire des burundais

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*