Actu Politique, Société

Lutte contre la pauvreté : 40 millions $ de la Banque Mondiale distribués à 48.000 ménages via EcoCash

40 millions $ d’assistance de la Banque Mondiale seront distribués à 48.000 ménages des provinces Ruyigi, Karusi, Kirundo et Gitega via le service de transfert monétaire EcoCash de l’entreprise des télécommunications EconetLeo.

Démonstration devant le Président Nkurunziza de la réception par des ménages burundais de l’aide de 40.000 Fbu via EcoCash

Près de 200 personnes choisies parmi les plus vulnérables de Ruyigi étaient ce mardi au stade Uhuru dans le centre-ville du chef-lieu de la province. Bien habillés, téléphones mobiles d’EconetLeo à la main, en majorité de jeunes femmes, elles portaient des tee-shirts blanches de la Banque Mondiale, grand bailleur du projet baptisé “Merankabandi” (Soit comme les autres) qui vise à améliorer les conditions de vie des ménages burundais les plus pauvres. Chacune d’entre elles, qui représentait un ménage, va recevoir 40.000 Fbu une fois les deux mois durant deux ans et demi.

Le représentant de la Banque Mondiale au Burundi, Nestor Coffi, a rappelé que cette aide aux populations les plus vulnérables vise à réduire la pauvreté au Burundi: “Cette assistance va offrir une meilleure protection sociale aux personnes touchées par les chocs majeurs dont le climat, les maladies, les crises économiques, etc”.
Par ailleurs, cette assistance aidera les bénéficiaires dans la création d’activités génératrices de revenus, le transfert monétaire, l’amélioration de l’alimentation, l’achat d’habits décents, l’envoi des enfants à l’école ainsi que leurs soins de santé: “Nous avons voulu que le moyen de paiements soit innovent et digital, et nous remercions la compagnie EconetLeo pour nous avoir prêté main forte dans le transfert digital de cette assistance”, un moyen de paiement qui facilitera la traçabilité de ces fonds.

D’autres programmes du gouvernement du Burundi pourront suivre dans le projet “Merankabandi” dont le planning familial, les activités génératrices de revenu et la dotation aux communes des capacités suffisantes pour remplir leurs missions.

De son côté, le ministre des Droits de la personne humaine, du Genre et des Affaires sociales, Martin Nivyabandi, a remercié le Président de la République qui dirige le comité interministériel chargé de l’éradication de la pauvreté pour son travail abattu: “Avec ce comité, le budget initial de Merankabandi était de 20 millions $, mais le bailleur a beaucoup apprécié l’initiative et a multiplié par 2 les fonds du projet”.

Quant au Président Pierre Nkurunziza, il s’est félicité du rôle de la Banque Mondiale pour son soutien rapide au projet Merankabandi, “qui aidera les personnes les plus vulnérables à côté des programmes du gouvernement burundais liés à la gratuité des frais scolaires et des soins de santé”. Toutefois, le chef de l’Etat a souligné qu’on ne peut pas aider les fainéants: “Cette aide est un support pour se développer et penser à d’autres projets”.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*