Éducation, Politique

Objectif de Dr Janviere Ndirahisha dans l’éducation: “Une formation de qualité au fondamental et post fondamental”

500 cas d’élèves ayant fraudé des documents et titres scolaires dans les écoles techniques privées seront rétrogradés dans les dernières classes réussies.

“Un contrôle rigoureux de conformité aux normes de l’administration, la gestion pédagogique des établissements et le parcours scolaire des élèves a été effectué”, précise Janvière Ndirahisha, ministre ayant l’Education dans ses attributions dans la présentation de son bilan semestriel. Ce contrôle a abouti à la fermeture de 8 écoles fondamentales, 14 écoles post fondamentales et 60 filières ou sections. En outre, il a permis de mettre la main sur 500 cas d’élèves irréguliers ayant fraudé des documents et titres scolaires dans les écoles techniques privées. Ces élèves seront rétrogradés dans les dernières classes réussies.

Pour faire face aux défis liés aux évaluations nationales comme l’incident déplorable survenu au centre de passation de Mitakataka en province Bubanza, le ministère de l’Education compte améliorer l’organisation de la surveillance de la passation des épreuves ultérieures. Ainsi, pour améliorer les conditions d’apprentissage au fondamental et post fondamental, “le processus d’édition pour la production de 196.000 outils pédagogiques du post fondamental et des manuels à distribuer dans les écoles a été entamé et leur impression et multiplication seront lancées incessamment.”
Parallèlement, les travaux de construction de 117 salles de classe ont été lancés sur 24 sites dans 10 provinces du pays avec un centre pour éducation inclusive en Mairie de Bujumbura.

Selon toujours Dr Janvière Ndirahisha, “les modules de formation ont été révisés et les prévisions logistiques sont achevées pour la formation au mois d’août de 500 nouveaux enseignants des troisièmes années du post fondamental sur la pédagogie de l’intégration.”

Elle souligne qu’au cours de ce 1er trimestre, 356 lauréats des centres d’enseignement des métiers (soit 176%) ont bénéficié de stages en entreprises dans le cadre de la préparation de leur insertion socioprofessionnelle: “389 membres des comités de gestion de 66 écoles fondamentales sur 112 établissements ciblés ont été formés à la gestion participative et l’élaboration des plans de développement de développement de l’école”.

Dans le but d’assurer une gestion plus efficace des ressources humaines et matérielles, le ministère de l’Education a mis en place d’un logiciel de gestion des ressources humaines ainsi que celui de l’inventaire du patrimoine et l’approvisionnement du ministère.

La ministre Ndirahisha rappelle que les principales réalisations des activités programmées concourent à la réalisation de 4 piliers opérationnels qui fondent le secteur éducatif à savoir : l’accès à la formation, la qualité des apprentissages, la gestion et le pilotage du système et l’évaluation des acquis scolaires.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*