Économie

Premier semestre 2018: près de 60 milliards FBu d’investissements prévisionnels, selon l’API

Ce mardi, 17 juillet 2018, l’Agence de Promotion des Investissements (API) tenait un café de presse en vue de présenter ses réalisations au premier semestre. De janvier à juin 2018, l’agence a noté la création de 1.522 nouvelles entreprises projetant de créer 12.400 emplois. Quant aux investissements prévisionnels des entreprises qui ont obtenu le certificat d’éligibilité, ils s’élèvent à près de 60 milliards FBu.

Leonard Sentore, directeur de l’API, a indiqué que «le premier semestre de l’année 2018 a été marqué par climat d’affaires relativement meilleur», avec plus 1.500 entreprises nouvellement créées, soit une progression de 31% par rapport à la même période en 2017. Ce graphique après retrace les entreprises immatriculées au cours de ces 2 périodes.

“D’après les déclarations effectuées lors de leur immatriculation, les 1.522 nouvelles entreprises projettent de créer plus de 12.000 emplois. Par comparaison à la même période de 2017, le nombre d’emplois projeté était estimé autour de 10.000, soit une augmentation de 16%”, a renchéri le directeur de l’API. Le graphique suivant le décrit :

Quant aux investissements prévisionnels pour les entreprises ayant obtenu le certificat d’éligibilité aux avantages du Code des investissements au premier de l’année 2018, ils s’élèvent à près de 60 milliards FBu, dont 64% sont des investissements nationaux et 36% des investissements étrangers. Rappelons qu’en 2017, l’API a octroyé 24 certificats correspondant à près de 200 milliards FBu, dont 48% étaient des investissements étrangers, 42% des investissements nationaux et le reste, soit 10%, était des sociétés mixtes.

Lors de ce café de presse, l’audience n’a pas manqué de demander la raison pour laquelle, malgré les bons indicateurs sur l’investissement présentés par l’API, le pays continue à perdre des points dans le classement Doing Business de la Banque Mondiale. Léonard Sentore a précisé que cela est dû au fait que “les pays listés dans ce rapport s’efforcent également à fournir des efforts considérables dans ce domaine”, soulignant que “la reprise de la confiance observée au niveau des investisseurs après la crise de 2015 est de bonne augure”.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*