Accueil, Politique

Première édition de la Conférence internationale sur la paix en Afrique réussie au Burundi

400 rotariens, rotaractiens et interactiens venus de 15 pays africains ont passé deux jours à Bujumbura pour “l’idéal de la paix chère à l’Afrique”. D’éminents panélistes sont venus de différents horizons pour faire comprendre aux jeunes Rotaractiens leur rôle dans le renforcement de la paix “sans laquelle tout développement est impossible”

“Le gouvernement a la volonté manifeste de consolider la paix au Burundi et en Afrique en particulier’’, c’est dans ces termes que le premier vice-président de la République du Burundi, Gaston Sindimwo, a ouvert les activités de la Conférence internationale sur la paix en Afrique qui s’est déroulée à Bujumbura du 19 au 20 juin. Gaston Sindimwo a souhaité que ces jeunes africains “soient les ambassadeurs du Burundi” car. a-t-il dit, “le pays est en paix”. Les panélistes se sont alors succédé que ce soit les professeurs d’université, les chefs d’entreprises florissantes, les responsables des ONG internationales, ou encore les jeunes leaders qui apportaient leurs témoignages.

Le Dr Houngbedji Koffi, représentant du directeur général du centre des ODD pour l’Afrique, a rappelé que la paix a une grande importance pour le développement durable de nos sociétés: “Le monde est divisé en zones de conflit et en zone de paix’’, soulignant que “la sécurité s’est détériorée dans 92 pays au monde tandis que la paix s’est améliorée dans 71 autres. La croissance économique est 7 fois plus élevée dans les pays en paix’’. Et de rappeler le rôle des gouvernements et des organisations de la société civile pour la construction d’une société juste.

Pour Brandon Niguel, président du Rotaract Club Bujumbura Tanganyika, les jeunes sont appelés à résoudre les problèmes immédiats dans leur entourage: “L’éducation, la communication non-violente et la sensibilisation à la culture de la paix sont les outils indispensables pour ramener la paix”.

Le Dr Emmanuel Maregeya, assistant du gouverneur du district 9150, est revenu sur le rôle des Rotariens, Rotaractiens et Interactiens “appelés à lutter contre la violence, la résolution des conflits au niveau local et mondial, selon les principes du Rotary, avec ses valeurs de progrès, de tolérance, de justice, solidarité, respect, l’harmonie et la concorde. Un foyer sans toit, une famille sans entente ne peut pas fonctionner’’. 

Cette première édition de la conférence internationale sur la paix en Afrique tenue à Bujumbura a été sanctionnée par la remise des certificats de participations aux 400 jeunes Rotariens, Rotaractiens et Interactiens.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*