Économie

Le poisson frais et sec disponible au marché dit Cotebu, le mukeke plus rare

La quantité de poissons frais et sec au marché Cotebu a augmenté par rapport au mois d’avril et mai 2018. Toutefois, pour le Mukeke frais, dont les captures sont moins importantes, le prix a été sensiblement revu à la hausse.

Le marché de Ngagara II dit “Cotebu” est réputé pour ses poissons en provenance du lac Tanganyika. Les prix du mukeke ont été revus à la hausse ainsi que ceux du ndagala. Les vendeurs trouvés sur place informe que la quantité de mukeke a sensiblement diminué dans le Tanganyika, poussant son prix à doubler, presque double dans ces jours-ci.

Du coup, l’on vend du poisson en provenance de la Tanzanie précisément à Mwanza: “Un tas de 7 mukeke frais s’achète aujourd’hui à 10.000 FBu alors qu’au mois d’avril et mai, il coûtait 5000 FBu”.

Quant au prix des fretins frais et secs, les prix sont restés élevés parce que selon les vendeurs, la quantité au marché d’approvisionnement n’a pas augmenté: “Un kilo de ndagala secs s’achète entre 31 000 et 33 000 FBu alors qu’au mois d’avril la même quantité s’achetait à 28.000 FBu”.
Un tas de fretins frais s’achète à 1.500 FBu chez Sioni alors qu’au mois passé, la même quantité s’achetait à 1000 FBu.

Pascal Minani, un commerçant du poisson sec au marché chez Sioni explique: “Actuellement je gagne 50.000 FBu par jour alors qu’avant je pouvais gagner plus de 100 000 FBu. Cela s’explique par un manque de client”, renchérit –il.

Suite à cette hausse des prix des poissons, les clients viennent à compte-gouttes dans les deux marchés visités.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*