Économie, Santé

A partir de ce mercredi 13 juin, on pourra de nouveau consommer tranquillement sa brochette de chèvre

A partir du 13 juin 2018, le mouvement des petits ruminants, l’abatage et la commercialisation de ces animaux reviendront à la normale. Cela a été signalé lors d’un point de presse animé par le ministre d’environnement, d’agriculture et d’élevage à son cabinet.

« Les mesures de restriction du mouvement des petits ruminants, d’abatage et de commercialisation de ces animaux seront levées à partir du 13 juin 2018 », précise Deo Guide Rurema, ministre de l’Environnement, de l’Agriculture et d’Élevage lors d’un point presse animé à son cabinet. A partit de cette date, “les animaux situés autour des derniers foyers de la maladie et qui ont été vaccinés auront développé une immunité et ne constitueront plus un danger de propager la maladie”.
Dr Deo Guide Rurema précise, pour assurer l’immunité, on a compté à partir du 23 mai 2018 date de la dernière vaccination en province Bubanza où cette peste s’était déjà observée.

Le Ministre Deo Guide Rurema indique que la stratégie nationale pour le contrôle et l’éradication de la peste des petits ruminants au Burundi a été mise en œuvre moyennant un montant de 3.387.616 $, donné soit en nature, soit en matériel. 4 millions de doses de vaccin ont été administrées ainsi que l’achat d’autres matériaux de conservations, congélation et transport de ces vaccins et d’autres objets utilisés par les techniciens. 700.000 doses sont gardées en stock pour répondre aux éventuelles épidémies.
Cette campagne de vaccination concernait tout petit ruminant âgé de 3 mois ou plus et ne présentant pas les signes cliniques de la peste des petits ruminants: 3.058.150 têtes ont pu être vaccinés dans toutes les provinces du Burundi.

Vigilance recommandée aux près des éleveurs et de l’administration

Le Ministre Deo Guide Rurema demande aux éleveurs et à l’administration de rester vigilant afin de signaler aux services techniques du ministère tout nouveau cas d’infection: “L’acquisition positive ou négative de l’immunité s’observe après 21 jours à compter à partir du dernier jour de vaccination”.
Quant aux personnes qui ont continué de commercialiser des viandes des petits ruminants, Deo Guide Rurema fait savoir que les marginaux ne manquent pas dans la société mais qu’aucun incident n’a été signalé dans tout le pays.

Il demande aux amoureux de la viande de chèvre de rester patients dans ces derniers jours comme ils l’ont manifesté durant la période écoulée.

Rappelant que la peste des petits ruminants vient de l’Ouganda, le ministère en charge de l’Élevage a renforce les procédures d’octroi des attestations concernant les animaux importés.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*