Justice, Processus CVR

Biens spoliés en 1972: exécution de deux procès par la CNTB à Nyakabiga et Cibitoke

Ce lundi 28 mai 2018, la CNTB remettait les clefs d’habitations aux mains des parties en différend à Nyakabiga et Cibitoke. Ce procès opposait Ntaconayigize Sébastien et Léocadie Niyonzima en premier lieu et en deuxième lieu, c’était l’exécution du procès opposant la même Léocadie Niyonzima et Me Audace Ngendakumana, qui lui avait venu la première maison. 

Le huissier de la Commission Nationale des Terres et Autres Biens (CNTB) a fait savoir que la parcelle nº 14 située à l’avenue numéro 14 au quartier Nyakabiga III de la commune Mukaza revient aux mains de Sébastien Ntaconayigize, fils de feu Sébastien Ntirandekura assassiné en 1972. Léocadie Niyonzima, ancienne occupante de cette parcelle, a accepté de donner les clefs des maisons érigées dans ladite parcelle moyennant l’octroi des pièces attestant que Me Audace Ngendakumana, qui lui avait vendu la parcelle, va lui accorder une autre parcelle située à la 13ème avenue numéro 115 en zone Cibitoke de la commune Ntahangwa, pour compensation.
Me Audace Ngendakumana avait vendu la parcelle du père de Ntaconayigize Sébastien en 1977.

De son coté, Sébastien Ntaconayigize se dit satisfait par le jugement de la CNTB qui l’a rétabli dans ses droits “malgré tout ce temps qu’a pris la sentence. J’ai porté plainte contre Léocadie Niyonzima en 2011 pour réclamer la parcelle de mon père spoliée en 1972 après son assassinat et je l’ai gagné deux fois. C’est aujourd’hui que la CNTB m’accorde provisoirement cette parcelle. Je remercie cette commission pour ce pas franchi”.

L’insatisfaction se lit sur les visages des 2 autres parties au procès. “Je ne suis pas contente du procès car la CNTB m’a accordé une maison en cours de construction alors que celles que je possédais depuis 1977 à Nyakabiga n’ont pas la même valeur que celle de Cibitoke”, explique Léocadie Niyonzima au représentant de la CNTB. Ce dernier lui a répondu que c’est Me Audace Ngendakumana qui devra dans l’immédiat mettre en place tout le nécessaire dans cette nouvelle parcelle.

De son côté, Me Audace Ngendakumana a fait savoir que la décision de la CNTB “est injuste. Je m’y suis opposé, mais je suis contraint de la subir.” En cause: “J’ai acheté une seule maison mais je viens de construire quatre maisons pour le compte de Léocadie Niyonzima. C’est d’injuste”. Il conclut en demandant aux nouveaux occupants de ses biens “de bien garder ces immeubles en bon père de famille” car il espère qu’un jour, “la CNTB se prononcera en son faveur”.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*