Politique

Evariste Ndayishimiye fête l’Ascension avec les victimes des pluies torrentielles à Buterere

Les inondations du 28 avril 2018 ont causé beaucoup de dégâts matériels dans les quartiers Kiyange I et Sabe, en zone Buterere. Même s’il n’y a pas de morts et de blessés, les habitants de ses quartiers se trouvent dans la désolation totale. Le SG du CNDD-FDD, Evariste Ndayishimiye, leur a apporté de l’aide le jour de l’Ascension.

« C’est dans les moments durs qu’on reconnaît un ami ». C’est dans ces termes que les victimes des pluies diluviennes à Kiyange I ont accueilli le SG du parti presidentiel venu ce 10 mai, fête de l’Ascension, les soutenir, avec 60 cartons de gobelets, 61 cartons de Cotex, 2 tonnes de farine de maïs, 2 tonnes de haricots, 4 tonnes de riz, 100 cartons de 24 pièces de savon.

13 jours après les pluies diluviennes, les victimes des inondations mènent une vie précaire. Antoine Nahimana, dont la maison est détruite, le témoigne: “Nous avons perdu beaucoup de chose. Je n’ai plus là où me reposer, ma maison a été endommagée, aucun produit vivrier ne reste dans ma maison, j’ai perdu aussi des papiers importants comme identité et les extraits d’acte de naissance des enfants. Ma maison est devenue comme un champ et du riz commence à pousser dans ce qui reste de ma chambre.”



Évariste Ndayishimiye, secrétaire général du parti CNDD-FDD, dans son discours n’a pas manqué de montrer sa compassion envers les victimes des inondations à Kiyange I.“Au nom des Bagumyabanga, nous avons jugé bon de partager ce qu’on a à cette fête de l’Ascension car nous ne pouvons pas fêter alors qu’il y a d’autres qui n’ont pas d’abri suite aux pluies diluviennes”, a-t-il annoncé avant de commencer la distribution de l’aide tant attendue.

De son côté, Ismaël Niyongabire, élève de la 4ème année primaire a perdu son matériel scolaire: “J’utilise des morceaux de papier pour prendre mes notes à l’école e tous mes cahiers ont été emportés par les eaux et il m’est alors difficile de faire la révision des cours”.

Pas facile de vivre dans les quartiers touchés les latrines, les robinets et l’électricité étant endommagés par les crues de la rivière Mutimbuzi. Les victimes appellent le gouvernement et tous bienfaiteurs à leur construire ces infrastructures indispensables: “Nous craignons d’attraper les maladies liées aux mains sales”, souligne un des habitants de Kiyange I.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*