Référendum, Sécurité au Burundi

“Des enfants enlevés, une rumeur à l’approche du référendum”, selon la police burundaise

Le porte-parole du ministère de la Sécurité Publique Pierre Nkurukiye tranquillise l’opinion sur des messages anonymes sur les réseaux sociaux et dans des groupes whatsapp, faisant état d’enfants enlevés.

Il s’agit des rumeurs dont le seul but est de semer la peur dans la population à l’approche du scrutin référendaire, comme ce fut le cas en 2005, 2010 ou 2015 avec les rumeurs d’arracheurs de dents ou de seringues injectés aux passants. Jusqu’à présent, aucun cas d’un enfant disparu n’a été rapporté à la police”. Une précision de Pierre Nkurikiye ce mercredi 9 mai dans une conférence de presse à Bujumbura.

Pierre Nkurikiye prévient: “Désormais, des poursuites judiciaires seront engagées contre quiconque diffuserait ou partagerait des messages alertant faussement la population”.

En même temps, le porte-parole du ministère de la sécurité publique conseille tout parent qui perdrait de vue son enfant d’alerter aussitôt le poste de police le plus proche ou les autorités administratives pour que des enquêtes soient diligentées. Il interpelle tout parent à ne pas laisser son enfant circuler seul dans les quartiers.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*