Référendum

“Voter Oui lors du référendum constitutionnel, c’est dire oui à la souveraineté nationale”, selon Joseph Ntakarutimana

Le secrétaire général Adjoint du parti CNDD-FDD était ce vendredi 4 mai en commune Mishiha de la province Cankuzo pour faire la promotion du Oui lors du scrutin du 17 mai.

“Voter Oui, c’est dire oui à la démocratie, à la paix, au développement et à la cohésion sociale et dire non à la pression coloniale. Voter non par contre, c’est voter pour un porte-malheur”, a-t-il expliqué à une foule de Bagumyabanga (militants du parti CNDD-FDD) venus l’écouter.

Au-delà des festivités hautes en couleurs, Amb. Ntakaratuana a fait savoir aux militants que la nouvelle Constitution émane de la volonté du peuple burundais à travers la Commission Nationale pour le Dialogue Inter-burundais (CNDI): “C’est très impressionnant de voir que c’est le peuple qui demande la révision constitutionnelle alors qu’ailleurs même au Burundi d’avant ce sont des politiciens qui demandent cette révision”. Autre fait parmi tant d’autres qui militent pour la révision constitutionnelle est le caractère vétuste de l’actuel texte fondamental.

Comme innovations dans la nouvelle Constitution, le SG-Adjoint du parti CNDD-FDD a notamment mentionné le fait que le président de la République issu du parti qui aura gagné les élections aura le pouvoir de constituer un gouvernement comme il le voudra.

Le secrétaire général Adjoint Joseph Ntakarutimana a exhorté la population de Mishiha à défendre par le “Oui” sa première place lors de l’enrôlement. Encouragement aussi à ne pas suivre ce que recommandent les ex-Bagumyabanga comme Léonidas Hatungimana, un natif de Cankuzo et frondeur.

Quant à Spès-Caritas Njebarikanuye, vice-présidente du Sénat du Burundi qui était de la délégation du parti, elle a demandé particulièrement aux militantes du parti de faire la promotion du “Oui” pour “bien rester sur la trajectoire ascendante du développement”.

Le secrétaire provincial du CNDDF-FDD ainsi que les secrétaires communaux ont rassuré que le Oui l’emportera très largement dans toutes les localités de la province Cankuzo.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*