Sécurité au Burundi

216 maisons détruites par les inondations de ce samedi en zone Buterere

La direction générale de la protection civile a évalué ce dimanche 29 avril les dégâts causés par la crue de la rivière Mutimbuzi dans les quartiers proches de l’Aéroport International de Bujumbura.

« Aucun dégât humain. La population a pu être évacuée à temps, contrairement à l’année passée où 14 personnes sont mortes dans les inondations », souligne d’entrée de jeu le commissaire de police Antoine Ntemako, Directeur Général de la protection civile dans sa conférence de presse de ce dimanche.
Au sujet des dégâts matériels, la police relève “216 maisons détruites par les eaux poussant plus 1.000 personnes à se déplacer chez des voisins, dans des écoles ou dans des églises”, les quartiers Kiyange II et Mirwa de la zone Buterere ayant été les plus touchés. Il a aussi souligné que l’inondation a été due par une digue qui a cédé sur la rivière Mutimbuzi.

Concernant les actions pour parer au plus pressé, le Commissaire de Police Ntemako fait savoir que les besoins sont énormes, certains plus urgents que les autres. “Nous allons commencer à distribuer de la nourriture, des vêtements et des médicaments dès ce lundi”. Il indique en outre que la Croix Rouge est déjà à pied d’œuvre pour désinfecter les latrines inondées.

Selon toujours le Commissaire de Police Ntemako, une autre action urgente qui s’impose est la réparation de la digue qui irrigue les champs de riz dans la plaine de l’Imbo: “L’Aéroport International de Bujumbura et la RN5 peuvent être paralysés si cette digue n’est pas réparée”, prévient-il.

Pour la lui, il faudra à long terme protéger l’environnement en plantant des arbres et en construisant des canalisations en amont de la rivière Mutimbuzi.

Pour rappel, ces inondations font suite à celles survenues au quartier Carama en zone Kinana en dates du 13 et 23 avril.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*