Infrastructures, Sécurité

“Au moins 12 milliards Fbu pour mettre Carama hors des inondations”, selon la DG de l’ABUTIP

Après les inondations des 13 et 22 avril à Carama, un quartier du nord de la capitale, Dr Catherine Bucumi, Directrice générale de l’Agence Burundaise pour la Réalisation des Travaux d’Intérêts Public (ABUTIP) souligne qu’il faut « des travaux d’ampleur » et partant coûteux pour dompter la rivière Gasenyi.

Dr Catherine Bucumi, DG de l’ABUTIP

« Le pire a été évité à Carama ces dates-là car pour avoir pu contenir les sédiments chargés de grosses pierres venant de l’amont, les canalisations déjà construites sur la rivière Gasenyi ont atténué les effets néfastes des pluies diluviennes », observe d’entrée de jeu Mme Bucumi.

Comme solution au problème d’inondations dans ce quartier, Dr Catherine Bucumi est catégorique: « Les inondations du quartier Carama ne peuvent être résolues qu’en entreprenant des travaux d’ampleur d’aménagement du bassin versant de la rivière Gasenyi en amont dans les collines surplombant la ville de Bujumbura ».

Au niveau de l’estimation du coût, Mme Bucumi renseigne qu’”à travers une étude datant de 2016 financée par l’UE, ces travaux ont été évalués à environ 12 milliards de Fbu. Cependant, ces études sont surtout des études hydrologiques et doivent être actualisées pour prendre en compte d’autres aspects d’aménagement”.

La DG de l’ABUTIP tranquillise: “Bien que l’amont de la rivière Gasenyi ne soit pas incluse dans le projet pour la résilience des infrastructures (PURI), les démarches sont entreprises auprès du bailleur afin de financer des travaux d’urgence en amont de la RN1 pour protéger à court-terme les quartiers de Gatunguru, Gahahe et Carama.”

Signalons qu’à une moindre mesure, les eaux de ruissèlement en provenance des montagnes surplombant la ville de Bujumbura causent aussi des inondations dans d’autres quartiers du nord de Bujumbura comme Mirango en zone Kamenge ou la RN1.

Pour rappel, les inondations du 11 février 2014 ont fait une cinquantaine de morts suite aux crues de la rivière Gasenyi.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*