Médias

Presse: le CNC délivre des mises en garde au Renouveau, au journal Iwacu et à la Radio Culture

Dans sa conférence de presse de ce mercredi 11 avril, Karenga Ramadhan président du Conseil National de la Communication (CNC), a annoncé la suspension de la rubrique commentaire du Journal Iwacu et bien d’autres décisions de son institution à l’endroit de certains médias. La couverture médiatique de la campagne pour le référendum de mai a aussi fait objet d’information.

Le Président du CNC, Ramadhan Karenga avec la vice-présidente, Aimée Divine Niyokwizigirwa

“Comme d’habitude et dans le fonctionnement normal des activités du Conseil National de la Communication, nous avons analysé le rapport de monitoring de notre service d’écoute pour les trois premiers mois de l’année 2018. Nous avons effectivement remarqué qu’il y a eu des performances pour certains médias et des manquements pour d’autres”. Karenga Ramadhan fait savoir que quelques mesures de rectification ont été prises par le CNC et cela “en conformité avec le règlement d’ordre intérieur de l’institution”, afin que “la presse puisse fonctionner de façon professionnelle”. Et de mentionner “des médias à qui le CNC a donné plusieurs remarques et qui n’ont pas obtempéré. C’est le cas du journal Iwacu, qui, dans l’une de ces publications, a outrepassé les normes professionnelles et surtout sa rubrique commentaire qui passe en ligne. Le CNC a décidé de la suspendre pendant 3 mois et cette mesure prend effet aujourd’hui”.

Dénonçant “la fermeture de l’espace de dialogue sur le site internet d’Iwacu”, le journal sanctionné n’a pas tardé à réagir, indiquant “regretter une décision injuste”.

De la mise en garde

L’autre mesure prise par le CNC est la mise en garde à l’endroit des journaux le Renouveau et Iwacu. Selon M. Ramadhan, ces médias font souvent passer des communiqués payant et même des publicités en anglais dans leurs publications “alors que la déclaration qu’ils ont faite au CNC précise bien qu’ils vont publier en français. Les médias doivent nous informer qu’ils vont changer pour rajouter les langues dans leurs publications. Si dans votre cahier de charge vous avez précisé que vous allez diffuser uniquement en kirundi et en français, et que vous amenez un contenu médiatique en kiswahili ou dans une autre langue, vous êtes déjà à l’écart du cadre de régulation”, précisera le président du CNC.

La mise en garde du CNC concerne aussi la Radio Culture “qui a diffusé une émission sur les relations entre les Nations Unies et le Burundi, et au cours de laquelle, elle a outrepassé la loi, selon l’organe de régulation des médias.”

De la couverture des prochaines échéances électorales

Quant à la couverture médiatique de la campagne référendaire, le CNC promet “avant la fin de la semaine prochaine une réunion avec les responsables des médias pour échanger ensemble sur le code de conduite adopté par le CNC pour qu’on puisse voir ensemble comment on va travailler pendant la campagne électorale, que ça soit pour le référendum ou les élections qui vont suivre”.

A noter que le CNC s’apprête à la délivrer des cartes de presse aux professionnels des médias.

One Comment

  1. BAKUNDUKIZE Egide

    Erega iyo umuntu muhany amasezerano, si vyiza kutayubahiriza. Ibinyamakuru turabikenera kandi cane. Rero nibigerageze bikwirikize amategeko hama bitwihere amakuru

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*