Référendum

Campagne du référendum: “La seule coalitions des indépendants reconnue est celle d’Amizero”, selon la CENI

Le porte-parole de la Commission Électorale Nationale Indépendante, CENI livre deux précisions sur le décret de ce 18 mars portant convocation des électeurs pour le référendum fixé le 17 mai 2018.

Dans le décret que le Président Nkurunziza a signé aujourd’hui, les inscriptions pour ceux qui souhaitent participer à la campagne pour le OUI ou le NON débuteront le 23 mars pour se terminer le 4 avril. Il s’agit des partis politiques, des coalitions des partis politiques ainsi que « les indépendants remplissant les conditions fixées par la loi ».

Les coalitions des indépendants auront-elles le feu vert de battre campagne ? Le commissaire Ntahogwamiye précise: «La coalition des indépendants ne sera pas acceptée dans la nouvelle Constitution. Mais pour le moment, la seule coalition connue est celle d’Amizero. Si Agathon Rwasa se présente en solo ou dans une coalition, il sera reçu. Les membres de cette coalition sont connus.»

A la remarque que d’autres coalitions peuvent éventuellement naître, Prosper Ntahorwamiye répond: « La CENI étudiera ces cas ».

L’autre précision porte sur le choix de la date du 18 mars pour signer ce décret: « Selon l’article 11 du Code électoral de juin 2014, le Président de la République avait deux options pour signer ce décret: soit 45 au plus tard, ou 60 jours avant le jour du référendum. Il a choisi le second », fait remarquer le Commissaire Ntahogwamiye.

« La CENI sera prête le 17 mai »

A la question si techniquement la CENI respectera la date du 17 mai, le commissaire Ntahorwamiye fait savoir: « A moins d’un cas de force majeure, tout sera fin prêt pour la tenue du référendum à cette date ».
Au sujet de l’état d’avancement des préparatifs, il renseigne que la saisie électronique des 5 millions électeurs est terminée: « Restent les activités de correction et de validation, suivra l’impression des listes électorales provisoires qui seront disponibles dans tout le pays dans sept jours, selon nos projections ».

Prosper Ntahogwamiye indique enfin que le Président de la République aura à signer un autre décret fixant début de la campagne électorale: « Celle-ci durera deux semaines avec un break de 48 heures avant la date du référendum ».

Signalons que l’opposition « radicale » répète toujours son refrain, qu’au regard de l’article 299 de l’actuelle Constitution, les conditions ne sont pas remplies pour la révision de la Constitution: « L’opposition aura la latitude de faire la promotion du NON lors de la campagne référendaire », réponse du 1er Vice-président Gaston Sindimwo et du Secrétaire Général du Cndd-Fd Evariste Ndayishimiye.

One Comment

  1. Merci de l’article. Mais je trouve une certaine contradiction la dessus. comment la CENI peut dire que la coalition AMIZERO aura l’autorisation de faire la campagne pour le referendum de mai parcequ’elle est reconnue, mais sans toute fois etre acceptee dans la nouvelle constitution? pour dire que la coalition Amizero ne participera pas aux elections de 2020? des eclaircissements s’il vous plait!

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*