Diplomatie, Justice

Valentin Bagorikunda: “C’est une opération de charme à la CPI pour jeter de la poudre aux yeux des Africains”

Deux Africains à la tête de la CPI: le juge nigérian Chile Eboe Osuj élu Président de la Cour Pénale Internationale, CPI, au moment où Fatou Bensouda, Gambienne, est procureure près cette Cour. Réaction de l’ancien Procureur général de la République Valentin Bagorikunda.

Commentant la nouvelle présidence à la Cour de La Haye, l’ancien Procureur Général de la République (PGR) Valentin Bagorikunda parle d’une « opération de charme » en direction des Etats africains. Pour cause: “Presque tous les accusés devant la CPI sont africains, avec une Cour principalement financée par l’Occident”. Pour lui, « l’Occident veut montrer que ce sont des magistrats africains qui instruisent les dossiers à charge de leurs confrères africains et les jugent ».

Aux yeux de M. Bagorikunda, la nouvelle présidence à la CPI ne saurait être autre chose que « de la poudre aux yeux afin de tenter d’arrêter le mouvement de retrait de la CPI des Etats africains, enclenché par le Burundi ».

Sur ce, l’on se rappellera que 27 octobre 2016, le Burundi déposait à l’ONU une lettre de notification de son retrait du Statut de Rome instituant la CPI. Dans la foulée, des pays comme la Gambie et l’Afrique du Sud ont exprimé à leur tour l’intention de se retirer de la CPI. “L’on se souviendra aussi que les chefs d’Etats africains se sont inscrits en faux que la décision du la CPI d’autoriser une enquête préliminaire sur le Burundi. D’où l’opération de charme pour tenter de redorer l’image de la CPI auprès des États africains” affirme M. Bagorikunda.

Mais l’ancien PGR avertit : « Même si l’Afrique occupe le sommet de la CPI, cette cour fonctionnera selon la volonté et les priorités de son bailleur de fonds ».

3 Comments

  1. Ntahitangiye

    Comme l’Afrique occupe le sommet de la CPI, ce serait mieux de transférer le siège de la CPI en Ethiopie où se trouve le siège de l’Union Africaine.

  2. Oscar Ninterentse

    Non seulement c’est une opération de charme pour les africains, mais aussi une tactique pour se dédouaner des accusations antérieures, tous les juges étaient occidentaux. Utilisez les noirs pour s’entre-déchirer et atteindre les mêmes buts.
    Le problème de fond est le financement de la CPI et les influences néfastes pour Chasser les Présidents Insoumis.

  3. Questions:
    Pourquoi les médias tenus par des Burundais ne parlent que du Burundi sans donner des informations sur ce qui se passe dans le reste du monde ?
    Exemple pendant que les médias s’acharnent sur le Burundi au sujet de la corruption, bonne gouvernance , injustice etc, ne serait-il important que les Burundais sachent ce qui se passent dans ces pays mêmes qui s’acharnent sur le leur ?
    Exemple: disparition de 11 milliards libyens dans les banques belges. Où est la CPI ? La CPI dort en Afrique ?
    http://www.bbc.com/afrique/monde-43425325

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*