Sécurité

Deux voleurs de câbles de la Regideso électrocutés à Buyenzi, un mort sur-le-champ

Le phénomène de vol de câbles électriques refait parler d’elle ce dimanche 4 mars après électrocution de deux personnes vers 3h du matin près du poste dit «SNEL» de Buyenzi.

Le cadavre de l’un des voleurs de câbles dans un caniveau

A une vingtaine de mètres du marché de Ruvumera, dans la matinée, une foule nombreuse se pressait dans la route macadamisée au niveau du poste « SNEL » (Société nationale d’Électricité) où arrive le courant en provenance du Congo. Pieds nus dans les eaux glauques, pince en main, une personne gisait morte au fonds d’un caniveau. Des câbles ont été sectionnés à un des bords du caniveau.

Non loin de là, une autre personne agonise, étendue dans la chaussée: « C’est Dombolo, le joueur de billard. Il fut laveur de véhicules au terrain du Tempête. Personne ne l’aurait soupçonné voleur de câbles, sauf qu’il a longtemps séjourné dans la prison de Mpimba», lance Faida Nahimana, une voisine.

Dans la cohue, personne pour s’apitoyer sur le sort de ces deux voleurs : « C’est ridicule de trouver la mort pour un bout de câble qui n’a même pas deux mètres de long et qui ne vaut même pas 50 mille Fbu (environ 20 $) sur le marché », lance un passant. Un autre de renchérir: “Pour l’agonisant, comme la mort ne l’a pas happé sur-le-champ, il sera utile pour les enquêtes”.

« Voler les câbles électriques, c’est jouer avec la mort »

Les habitants de Buyenzi sont conscients que le vol de câbles porte préjudice à la société entière. Jean marie Mvutsekungoma témoigne: «Même pour ceux qui n’ont pas du courant chez eux, ils ont besoin des moulins électriques ». Quant à Faida Nahimana, elle plaide pour des punitions exemplaires aux saboteurs des installations de la Regideso.

Côté Regideso, la mésaventure des voleurs électrocutés est une occasion pour Jéroboam Nzikobanyanka, directeur de la société de rappeler que “tout le monde doit être conscient que voler les câbles de la Regideso, c’est jouer avec la mort, car l’électricité est mortelle “. Avant de renseigner que le phénomène de vol de câbles de la Regideso avait diminué d’intensité ces derniers temps avec la vigilance de la population.

Rappelons qu’en 2017, la Regideso a dû mener une campagne de sensibilisation tous azimuts contre le vol et le sabotage de ses équipements. Le DG exhortait les citadins à veiller eux-mêmes aux installations, menaçant de ne plus procéder à des réparations en cas de sabotage devant une résidence habitée. Résultats : des voleurs appréhendés notamment dans les quartiers Kigobe et Gasekebuye.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*