Agriculture, Rencontres d'Ikiriho

275 bovins distribués à Rutana : PNSADR-IM engagé auprès des plus démunis

260 génisses et 15 taurillons ont été distribués en province Rutana, vendredi 8 décembre. Après les provinces Cibitoke et Bujubura, le repeuplement du cheptel bovin par le Programme National pour la Sécurité Alimentaire et le Développement Rural de l’Imbo et du Moso, PNSADR-IM, continue pour améliorer la vie des burundais.

La population de Rutana était aux anges lors des cérémonies de distribution  de 245 bovins sur sept collines de la commune Gitanga et 30 génisses sur une colline de la commune Bukemba.
Ne se sentant pas de joie, Siwatu Nibogora, un bénéficiaire né en Tanzanie et rapatrié en 2009 danse et laisse parler son cœur : «Durant huit ans que je suis au pays, je cultive des hectares, mais la récolte est très en deçà des efforts fournis. Mes enfants souffrent souvent des maladies liées à la mauvaise alimentation. Avec le fumier et du lait que va produire la génisse que PNSAR-IM vient de me donner, je peux rêver aux lendemains qui chantent dans ma famille ».

Dans son mot, Damase Ntiranyibagira, coordinateur de PNSADR-IM souligne justement que cette distribution vise à améliorer le bien-être de la population démunie. « Pour bien vivre, il faut récolter ; et pour y arriver, il faut du fumier. La distribution de ces bêtes est donc à inscrire dans cet objectif de procurer du fumier aux bénéficiaires », dira-t-il. Et de revenir sur une autre lapalissade : le lait que produiront les génisses distribuées permettra de lutter contre la malnutrition.

Irrigation des marais de Rutana en 2018

Damase Ntiranyibagira souligne la préoccupation du PNSADR-IM pour lutter contre l’érosion et les feux de brousses, avant d’annoncer que dans son « Agenda 2018 », PNSADR-IM accordera une attention particulière à l’irrigation des marais : « Plus de 800 hectares de marais : Cunda en commune Gitanga ; Musasa, Mpanda et Nyamikungu en commune Giharo seront irrigués en 2018».
Il ne manque pas de rappeler que le premier veau de chaque génisse distribuée sera remis à un autre bénéficiaire. Sur ce, il exhorte les bénéficiaires à s’adonner à un élevage modèle surtout que six sacs de ciment ont été préalablement dotés à chacun d’eux pour la construction d’une étable moderne.

Côté administration, le gouverneur Bède Nyandwi revient sur l’exhortation du coordinateur de PNSADR-IM à ne pas interrompre la chaîne de solidarité consistant à donner la première génisse à un autre bénéficiaire. « Chaque famille de la province aura au moins une génisse d’ici deux ans », dit-il, avant de remercier le gouvernement qui, à travers PNSADR-IM, ne ménage aucun effort pour lutter contre la pauvreté.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*