Économie régionale

600 millions $ de la Banque Mondiale pour financer le transport sur le lac Tanganyika via l’EAC

Le méga-projet annoncé par Libérat Mfumukeko, Secrétaire Général de l’EAC ce mardi 31 octobre rentre dans le cadre d’un meilleur système de transport intégré et efficace, “moteur essentiel du développement socio-économique de la région.”

Selon M. Mfumukeko, le programme sera coordonné par l’EAC pour le compte du Burundi, de la Tanzanie et de la RDC. 500 millions $ seront investis dans l’amélioration des infrastructures des ports de Bujumbura au Burundi, de Kigoma en Tanzanie ainsi que ceux d’Uvira et de Kalemie en RDC. 100 millions $ iront dans la protection du lac.
Le programme se situe dans le cadre global de l’amélioration du transport sur le corridor central, lequel part du port de Dar-Es-Salam vers le Burundi et la RDC en passant par le port de Kigoma. Selon toujours le Secrétaire Général Mfumukeko, l’objectif attendu de ce programme est la chute des prix à la consommation. « Le transport ferroviaire depuis Dar-Es-Salam à Kigoma et le transport du cargo de Kigoma à Bujumbura permettra la réduction du prix du transport d’environ 40% », souligne-t-il.

Signalons que selon Dieudonné Dukundane, Directeur Exécutif du corridor central, le transport des biens et des personnes de Dar-Es-Salam à Bujumbura ou vers l’Est du Congo est très cher par rapport aux autres pays avancés dans le domaine du transport, de l’ordre de plus de 40% du prix de la marchandise.

Le programme permettra donc de casser les prix et attirera bien des opérateurs économiques dans nos pays, prévoit aussi M. Dukundane. Et de renseigner que pour le moment, sur un volume de 15 millions de tonnes transitant par an par le port de Dar-Es-Salam à destination du Malawi, de la Zambie, du Burundi ou de la RDC, seuls 3 millions de tonnes vont au Burundi et en RDC.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*