Éducation, Sécurité au Burundi

Attrapé avec un téléphone portable, un élève du Lycée communal de Kayanza se suicide

Un lycée du Burundi

L’élève Térence Niyonzima, natif de la colline Rwingiri en commune de Bugendana, au nord de la province de Gitega est décédé mercredi le 25 octobre après s’être suicidé à l’aide d’une corde, selon les informations livrées jeudi par l’administrateur de cette commune, Béatrice Bukuru.

L’élève décédé étudiait en seconde au Lycée communal de Kayanza, en province Kayanza et avait été renvoyé temporairement de l’école après être attrapé en train d’utiliser un téléphone portable qu’on avait par la suite confisqué. Les responsables scolaires lui avaient exigé de retourner à l’école en compagnie de ses parents, a précisé la même source ajoutant que le délai du renvoi n’avait pas encore expiré.

Le ministère de l’Éducation nationale préconise des sanctions sévères à l’encontre des élèves et écoliers attrapés avec des téléphones à l’école à savoir le renvoi d’une semaine, le retrait de 20 points en éducation et la confiscation du téléphone. En cas de récidive, les sanctions deviennent encore lourdes, selon le règlement scolaire.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*