Économie locale

« Chaque commerçant sera recasé dans les marchés réhabilités de la capitale, qui rouvrent en décembre »

Le retard d’ouverture des six marchés récemment réhabilités est lié à la préoccupation de rétablir chaque commerçant dans son droit, selon la mairie.

« Tout ancien commerçant doit trouver la place dans son marché », tranquillise Ramadhan Nkurikiye, Conseiller Principal du Maire. Des propos qui viennent à point nommé. En effet, avec la réhabilitation, sur les mêmes superficies des marchés, on a érigé de nouvelles infrastructures et des installations anti-incendie. Par conséquent, la place réservée à chaque commerçant ne sera pas plus vaste comme c’était le cas avant la réhabilitation. Certains commerçants redoutent même de perdre leurs places.

Consciente de ces inquiétudes, après la réception provisoire des marchés réhabilités le mois passé, la mairie a mis sur pied une commission d’installation des anciens commerçants. Aujourd’hui, cette commission est à pied d’œuvre : « Nous sommes en train de dénombrer les échoppes et emplacements permanents. Avec début décembre, les commerçants devraient regagner les marchés », annonce M. Nkurikiye.

Au total, six marchés ont été réhabilités grâce à l’appui financier de l’Union européenne: Jabe, Kanyosha, Kinama, Kinindo, Ngagara, Musaga, ainsi que celui de de Ruziba qui a été nouvellement construit.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*