Économie locale

Face à la spéculation, nouveaux tarifs du ciment BUCECO pour les communes de la province Cibitoke

Un nouveau tarif pour le ciment fabriqué par l’entreprise Burundi Cement Company (BUCECO), basée en province Cibitoke a été convenu il y a une semaine pour différents coins de cette localité, dans une réunion organisée par le gouverneur de Cibitoke, Joseph Iteriteka, à l’intention des distributeurs de ce produit.

Le site industriel de la BUCECO, à Cibitoke

Les participants à la réunion ont constaté que des spéculations sur le prix du ciment inquiétaient plus d’un alors que l’usine se trouve au chef-lieu de leur province, faisant monter le prix au niveau national. Ainsi, le prix du sac de ciment de 25kg s’achetait ces dernières semaines à plus de 30.000 Fbu dans la capitale burundaise, soit une hausse de plus de 7.000 Fbu en moins de trois mois…

D’où la raison de fixer un sac du ciment BUCECO (25 kg) à 22.500 FBu dans les dépôts des distributeurs l’industrie.
Dans les communes de Rugombo et Buganda, le prix de ce produit pour les détaillants ne doit jamais dépasser 23.500 FBu par un sac. Dans les communes de Mugina et Murwi, le sac de ciment ne doit pas dépasser 24.000 FBu. En commune Mabayi, aucun détaillant n’est autorisé à vendre le ciment de BUCECO à plus de 24.500 FBu par sac, tandis qu’à Bukinanyana, le prix convenu est de 25.000 FBu par sac.
Pour le suivi de l’application de ce tarif, le gouverneur Iteriteka exhorte les distributeurs à toujours informer son cabinet sur les noms des détaillants qui s’approvisionnent chez eux et les quantités reçues.

Pour le directeur commercial du BUCECO, Rodrigue Nzeyimana, les commerçants n’ont pas de raison de changer les prix, surtout que son usine n’a jamais augmenté le prix malgré ses difficultés liées aux manques de courant, de matières premières et de devises.

D’après le procureur de la République à Cibitoke et le commissaire provincial de la police qui étaient dans cette réunion, les commerçants du ciment doivent se conformer au nouveau tarif pour la bonne marche de leurs activités. Les consommateurs contactés par l’ABP saluent cette mesure et demandent qu’on fasse de même pour le prix du ticket de transport des biens et des personnes.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*