Sécurité au Burundi

Un trafiquant d’enfants vers la Tanzanie appréhendé à Musongati, l’admicom craint qu’il ne soudoie la justice

RUTANA, 25 sept (ABP) – La police de la sécurité publique de Musongati en province Rutana (sud-est du Burundi) a mis la main, samedi le 23 septembre 2017, sur un certain Heberi, ressortissant de la colline Mbuza dans la même commune qui faisait le trafic des enfants et allait les vendre en Tanzanie, selon les sources administratives à Rutana.

Selon l’administrateur de cette commune, Jean Damascène Arakaza, les enfants que cet homme emmenait en Tanzanie provenaient des provinces Rutana, Makamba et Ruyigi. Cela l’a enrichi au détriment des parents qui espéraient gagner de ce commerce macabre. Certains des enfants emmenés sont morts de l’autre côté de la frontière. Ceux qui ont eu la chance de retourner chez eux présentent de graves troubles psychiques, au point d’évoquer le nom de cet homme dans tout ce qu’ils font.

L’administrateur Arakaza lance un appel à la justice de jouer pleinement son rôle et demande à l’Officier de police judiciaire (OPJ) qui a ce dossier de le confectionner le plus rapidement possible
pour que cet homme, dangereusement reconnu comme étant un trafiquant d’humains, soit retiré de la circulation et ne soit plus nuisible. Il demande aux parents d’apporter des preuves de ses actes criminels afin qu’il réponde de ses actes.
Toutefois, il s’inquiète de ce que “cet homme pourrait utiliser l’argent qu’il a acquis dans ce sale métier pour soudoyer les agents des services de la justice”.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*