Économie

L’Afreximbank tend la main aux opérateurs économiques burundais

Le président de l’African Export-Import Bank (Afreximbank), le Nigérian Dr. Benedict Oramah est arrivé à Bujumbura ce dimanche 24 septembre, reçu par les membres du gouvernement et représentants du secteur privé.

« Les femmes et hommes d’affaires burundais peuvent compter sur l’Afreximbank notamment pour leurs projets banquables. Montrez-nous vos difficultés et Afreximbank sera à vos côtés pour les résoudre ». C’est la main tendue du Dr Oramah lors du dîner à son honneur offert par le ministre des Finances burundais à l’Hôtel Club Tanganyika dans la soirée de ce dimanche. Applaudissements appuyés des officiels et hommes d’affaires présents.

Le Nigérian est bien informé de la mauvaise passe que traverse l’économie burundaise depuis 2015. Mais il tranquillise: « Nous sommes fiers que le pays est en train de sortir des difficultés et nous seront à vos côtés. » Et de rappeler l’expérience du Zimbabwe, un pays dont l’économie a déjà sorti la tête de l’eau bien qu’il fût pendant longtemps considéré comme économiquement à genoux.

« Choc d’échanges dont jaillira des affaires »

Le président de la banque panafricaine d’import-export est persuadé qu’avec sa visite, le Burundi va sûrement accélérer le processus d’adhésion à sa banque. Il était un des rares pays africains à ne pas en être membre.
Dans sa visite, le Nigérian est venu accompagné du vice-président de cette banque ainsi qu’une forte délégation de sociétés de Tunisie, Égypte, Nigeria, Cameroun, Sud Soudan. Sur son agenda la délégation compte s’entretenir avec les opérateurs économiques burundais. Le ministre Domitien Ndihokubwayo parle d’un « choc des échanges dont jaillira non plus des opportunités mais des affaires proprement dites ».

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*