Publi-reportage, Société

L’aquaculture pour lutter contre la malnutrition dans la province de Ruyigi

Au cours de l’année 2016, le PNSADR-IM a initié une activité relative au développement de la pisciculture dans la région du Moso où environ 60 milles alevin ont été injectés dans plus de six rivières, plans d’eau et étangs piscicoles situés dans les communes de Gisuru, Kinyinya en province de Ruyigi, dans les communes de Giharo et Gitanga en province de Rutana.

La population de Karindo et de toute la commune bénéficiera de ces poissons amenés par PNSADRIM: “Ils se reproduisent rapidement”, témoigne-t-on

Le PNSADR-IM, projet du Gouvernement financé par un don du FIDA, du GAFSP et un prêt de l’OFID a comme objectif la lutte contre la malnutrition. Et l’activité de développement de la pisciculture dans la région du Moso consiste à empoissonner les sites identifiés, constitués en grande partie des rivières et étangs d’eau dans les marais et vallées des régions d’intervention du PNSADR-IM: « Les rivières et étangs d’eau empoissonnés depuis 2016, à l’aide des alevins de l’espèce de tilapia nilotica, regorgent maintenant de nombreux poissons ; leur consommation par les populations bénéficiaires permettra d’améliorer l’état nutritionnel de ces dernières », a fait savoir Thérence Niyondagara, Responsable de la composante développement des filières au PNSADR-IM. Une année après l’empoissonnement de ces sites, sans alimentation spéciale, les alevins injectés dans les rivières et étangs d’eau ont réellement grandi. Les tilapias pêchés au cours de la séance d’évaluation de l’activité pesaient entre 150 et 250 grammes.

Pour Renée Niyuhire, présidente du comité collinaire de développement communautaire (CDC) sur la colline Karindo, en commune Kinyinya, ces espèces de poissons sont plus adaptées aux eaux de la région. Elles grandissent vite plus que celles qui se trouvaient dans ces rivières avant.

Quant à Boniface Minani, habitant et mobilisateur communautaire de la colline Karindo, il demande que l’activité de pisciculture soit pérennisées : « Les habitants de la commune Kinyinya, spécialement ceux de la colline Karindo en tireront profit en ce qui concerne l’alimentation des familles».

« L’aménagement de tous les marais avec un suivi régulier pour garantir la santé et la croissance rapide des poissons est une urgence », recommandent les experts et superviseurs de l’aquaculture qui collaborent avec le PNSADR-IM dans ces activités piscicoles.

La RN11 réaménagée

La réhabilitation de la piste Gisuru –Gacokwe, autour du marais de la Rumpungwe sur 24 km est financée par le PNSADR-IM au niveau de la 1ère composante relative portant sur les aménagements hydroagricoles et l’amélioration de l’accès aux zones de production.

La piste en cours de réhabilitation en commune de Gisuru, contourne le marais de Rumpungwe qui s’étend sur 150 ha. Ce dernier sera aménagé très bientôt par le PNSADR-IM comme les autres marais identifiés dans les autres communes de la région du Moso dans lesquelles le PNSADR-IM intervient.
« Nous avons pensé à aménager cette piste pour permettre l’accès au marais avec tous les intrants nécessaires qui y seront utilisés. La piste servira également dans l’écoulement des produits agricoles», indique M. Niyondagara.

A côté des travaux d’aménagement des marais en vue de la culture de riz et la pisciculture, le PNSADR-IM intervient dans le domaine de la diversification agricole et animale pour des filières agricoles identifiées comme porteuses en revenus et en alimentation en faveur des populations cibles du PNSADR-IM dans la région du Moso.
Le PNSADR-IM intervient également dans le cadre de l’amélioration de la nutrition en développant des activités portant sur les jardins potagers aussi bien en faveur des populations pauvres que des écoles primaires disposant des cantines scolaires.

Rappelons que le PNSADR-IM opère dans cinq provinces : Cibitoke (communes Rugombo et Buganda), Bubanza (communes Gihanga et Mpanda), Bujumbura (commune de Mutimbuzi), Ruyigi (communes Kinyinya et Gisuru), Rutana (communes Giharo et Gitanga), et Cankuzo (commune Cendajuru).

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*