Publi-reportage

Prodefi : synergie d’actions pour combattre pauvreté et malnutrition en province Ngozi

En compagnie du gouverneur de Ngozi, le secrétaire permanent au Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage vient de faire une descente dans la Province Ngozi. Objectif : s’enquérir de l’état des réalisations du Projet de Développement des Filières Inclusives (Prodefi) dans son programme de lutte contre la pauvreté et la malnutrition chez les enfants.

A l’occasion de cette descente sur le terrain, le Prodefi a distribué des porcelets à 800 familles ayant des enfants malnutris qui sont dans les centres nutritionnels FARN. Selon le Secrétaire Permanent, Séverin Bagorikunda, chaque famille a reçu un porcelet et plus de 140 kg de tourteaux pour le nourrir.
L’objectif derrière cette distribution est l’accompagnement par le Prodefi des enfants malnutris admis dans les centres nutritionnels FARN pour qu’ils continuent à être bien nourris, une fois de retour dans leurs familles.

Les bénéficiaires sont aux anges et sont tout optimistes. L’un d’eux témoigne : « Une fois grandi, le porcelet que je viens de recevoir va m’aider à régler certains problèmes de ma vie quotidienne».
Le Secrétaire Permanent partage aussi cet optimisme. Il souligne qu’un porc met bas cinq à dix porcelets par parturition. Bien nourri, il peut mettre bas deux à trois fois chaque année. Et de faire observer aux bénéficiaires : « Cela vous fera plus de 500 mille de Fbu par an vu qu’un porcelet âgé d’un mois se vent à plus de 20.000 Fbu».

Prodefi : développement communautaire et lutte contre le chômage

Côté administration, le gouverneur de Ngozi a salué l’initiative du Prodefi. Il a invité les bénéficiaires de ces les porcelets à bien les élever pour le bénéfice de leurs familles car contribuant dans la lutte contre la pauvreté et éradiquer la malnutrition chez les enfants.

Selon Monsieur Bagorikunda, Prodefi travaille aussi dans le domaine de développement communautaire. Les réalisations et les résultats sont très satisfaisants : « Dans le domaine de développement communautaire, 1. 300ha de marais ont été aménagés. Leur exploitation a fait passer la récolte de deux à cinq tonnes de riz par hectare dans la province de Ngozi ».
Comme l’agriculture moderne doit être associée à l’élevage, c’est dans ce registre que le Prodefi a distribué plus de 1. 517 vaches laitières. Le secrétaire permanent se dira satisfait de ce que ces vaches se sont multipliées jusqu’à 3. 312 bêtes.

Autre raison de satisfaction : l’accroissement du cheptel s’est accompagné de l’augmentation remarquable de la production journalière de lait dans la zone couverte par le projet. Il s’est avéré impératif de mettre en place quatre centres de collecte et de traitement de lait à Gashikanwa, Mubuga, Mwumba et Rukeco. On y fabrique aussi des produits consommables sur place comme des biscuits et du fromage.

Autre domaine d’intervention de Prodefi : la lutte contre le chômage. Sous financement du FIDA, 983 jeunes ont eu accès à l’emploi dans Ngozi, après formation et encadrement dans la création, la gestion et la pérennisation des projets d’entreprise.

Des comités de lutte contre la malnutrition

A part le secteur agricole et celui de l’élevage, le Prodefi intervient également dans le renforcement des structures sanitaires de base, dans les communautés. « Près de 298 comités de luttes contre la malnutrition ont été mis en place dans toutes la province de Ngozi. Environ 13. 682 familles ont été visitées. Plus de 14.214 enfants ont été recensés et examinés parmi lesquels 1. 808 souffrant de malnutrition ont été admis dans les centres de nutrition FARN. 241 enfants sur les 1. 808 en situation d’urgence ont été adoptés dans des centres de santé pour bénéficier des soins médicaux », fait savoir M. Bagorikunda.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*