Économie locale

FIDA-Burundi présente les résultats pour le projet PRODEFI

En date du 20 juin, le FIDA-Burundi à travers le projet PRODEFI a organisé un atelier de présentation des résultats après formation et renforcement des capacités des jeunes maîtres-formateurs et jeunes entrepreneurs dans la création des emplois durables au Burundi.

Plus de 2000 jeunes en provenance de 4 provinces à savoir Bujumbura, Bubanza, Kayanza et Ngozi ont  bénéficié des formations en rapport avec la création et la gestion  d’entreprise.

A l’issue de cette formation, plus de 14000 emplois durables ont été créés par ces jeunes dans les quatre provinces ci-haut citées. De surcroît, de petites et moyennes entreprises ont été créées. Ce sont surtout les entreprises de coutures, manucure et pédicules pour les dames, menuiserie, soudures, commerces générales, vannerie, agricultures et élevages  pour les jeunes hommes.

FIDA, un partenaire redoutable au développement, au Burundi

Le ministre burundais de la Fonction Publique, Félix Mpozeriniga, a salué les contributions du FIDA dans le développement du pays. Pour lui,  à travers les différents projets des jeunes comme le PRODEFI, les jeunes sont sensibilisés  et formés à la création des emplois durables au Burundi. Et d’ajouter : « Cela concorde avec l’objectif du gouvernement du Burundi de réduire la pauvreté par la promotion d’une croissance économique élevée et l’auto-emploi, la promotion de micro-finances permettant de soutenir les petites et moyennes entreprises ainsi que les activités de haute intensité de main d’ouvre ».

Profitant de cette occasion de rencontre avec les principaux partenaires au développement, le ministre Mpozeriniga a demandé l’extension du projet afin de dépasser les 2000 jeunes des 4 provinces prévus au départ et toucher plus de jeunes à travers tout le pays.

Le représentant du FIDA, Kadari Ghachem, a fait savoir quant à lui, que : « Les travaux réalisés pour les jeunes traduisent la réelle et franche collaboration avec le gouvernement dans la mise en œuvre de ses différents programmes, destinés principalement aux plus démunis du pays ».

Quant aux résultats atteints, le représentant du FIDA promet d’étendre le projet PRODEFI  avec ses programmes jusqu’aux coins les plus reculés du pays.

Et de faire savoir : « Un accord de don sera signé avec fin juillet entre le gouvernement du Burundi et le FIDA ».

L’on signalera que cet atelier de quatre jours  visait non seulement la présentation des résultats mais également le renforcement de capacités des jeunes entrepreneurs formés dans le but de leur permettre d’étendre et développer, à eux seuls, les entreprises créées avec le soutien du PROFEDI.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*