Justice

10 ans de prison pour huit Rwandais interceptés en train d’extraire du coltan à Kabarore: “Nous fuyions la faim”

Huit Rwandais croupissent actuellement en prison centrale de Ngozi, après avoir été arrêtés il y a dix jours alors qu’ils extrayaient du coltan sur la colline Ryamukona en commune Kabarore de la province Kayanza, au nord du Burundi.

Ces Rwandais avaient été traduits devant la justice dans l’après-midi du lendemain. Dans son réquisitoire, l’officier du ministère public avait signifié au tribunal que ces hommes étaient accusés de s’introduire illégalement sur le sol burundais et de surcroît, de procéder à l’extraction illégale et pillage des minerais.

Des accusés qui n’avaient pas nié les faits. En demandant pardon au tribunal, ils se justifiaient avoir commis l’infraction suite à la famine qui sévit dans leurs ménages, alors qu’ils étaient à la recherche de ce qui pourrait faire survivre leurs familles.

Après avoir été entendus, l’officier du ministère public avait demandé au tribunal d’infliger aux accusés une peine d’emprisonnement de 10 ans et au versement d’une amende de 100.000.000 FBu chacun, conformément aux articles 155 et 158 du Code minier et à l’article 414 du Code pénal. Après que l’affaire ait été mise en délibéré, le tribunal avait prononcé 10 ans de réquisition ferme pour les huit hommes.
Ces derniers rejoignent à la prison centrale de Ngozi 11 autres ressortissants rwandais auxquels la même instance judiciaire avait infligé des peines similaires en janvier dernier. Ils avaient été interceptés dans la même commune de Kabarore alors qu’ils tentaient de franchir la frontière burundo-rwandaise en emportant une tonne et soixante-dix kilos de coltan.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*