Économie locale

L’ARCT interdit l’achat des téléphones portables dans les rues au Burundi “pour éviter d’acheter des appareils volés”

« L’achat des téléphones portables doit se faire dans les magasins ou dans des maisons bien connues qui délivrent des factures, pour éviter d’acheter des téléphones volés », a déclaré jeudi à l’ABP, M. Emmanuel Misago, chargé de la communication et de l’information à l’Agence de régulation et de contrôle des télécommunications (ARCT).

Dans le but de lutter contre le vol des téléphones portables, l’ARCT a fait une réunion avec les opérateurs de la téléphonie mobile et la police pour s’entendre sur le système de lutter contre le vol et de protéger les consommateurs ainsi que le système et la procédure de retrouver des téléphones mobiles volés et d’arrêter les voleurs.

M. Misago a en outre indiqué que l’ARCT a pris la décision d’aligner tous les numéros des téléphones déjà volés sur le site web de l’ARCT, dans le menu consommateurs et informations. Il précise encore que celui à qui on a volé un téléphone pourra directement contacter la police, afin d’avoir une réquisition à expert à acheminer à l’ARCT pour un sous couvert. Par après, la victime du vol pourra se présenter chez l’opérateur de son téléphone mobile pour le reste des enquêtes. Ce système est aussi utilisé pour d’autres crimes comme les tueries et le vol d’autres biens.

A la question des craintes qui circulent sur les réseaux sociaux, selon lesquels le ministère en charge de l’Intérieur a commencé à écouter les conversations téléphoniques, M. Misago dément et affirme que cette surveillance consisterait à couper l’internet, ce qui n’est pas envisageable au Burundi. Il a également ajouté que réguler les réseaux sociaux pour juguler le désordre dans la communication serait une nouvelle plateforme qui n’est pas encore fonctionnelle, si nécessité il y aura, la population sera informée.

One Comment

  1. Jean-Marie

    Ne serait-il pas plus facile de désactiver et bloquer ces poratbles une fois que le proprietaire les declarent perdus?

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*