Publi-reportage

Ils réclament à l’ONPR la hausse de la pension et de la rente

Plusieurs bénéficiaires des prestations de l’Office National des Pensions et Risques Professionnels, des Fonctionnaires, Magistrats et Agents de l’Ordre Judiciaire (ONPR) dans toutes les provinces du pays demandent que la pension ou rente de survie soient revues à la hausse. Et pour cause : la vie chère ces derniers jours.

«La pension que je reçois de l’ONPR ne me permet pas du tout de subvenir à mes besoins», indique un bénéficiaire. Même son de cloche chez un retraité qui indique que sa pension ne peut en aucun cas améliorer sa façon de vivre. Tous demandent l’augmentation de cette pension.

Le chef du service des risques professionnels à l’ONPR, Spès Sibomana, fait savoir qu’aucune étude actuarielle n’a été menée depuis que l’office a été fondé pour statuer sur cette préoccupation des bénéficiaires. Et d’informer qu’il y a un employé de l’ONPR qui est en train de suivre une formation en actuariat en Belgique. L’on saura que la science actuarielle concerne l’application des méthodes mathématiques et statistiques à la finance et aux assurances, particulièrement où cela se rapporte à l’évaluation des risques dans le long terme.

Mme Sibomana explicite davantage : « C’est quand il sera de retour qu’une étude sur la pérennité de l’ONPR et ses prestations sera envisagée. Les recommandations qui découleront de cette étude nous seront très utiles pour déterminer si la pension ou rente de survie doit être revue à la hausse ou pas».

Dans l’entre-temps, le chef du service des risques professionnels demande aux bénéficiaires des prestations de l’ONPR de prendre leur mal en patience.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*