Publi-reportage

ONPR recense ses bénéficiaires pour actualiser les statistiques et enquêter sur leur niveau de satisfaction

Des travailleurs de l’Office National  des Pensions et Risques Professionnels, des Fonctionnaires, des Magistrats et Agents de l’ordre judiciaire (ONPR) étaient à l’intérieur du pays la  semaine du 6 au 11 mars. Objectif : recenser les bénéficiaires de services pour actualiser les statistiques et enquêter sur le niveau de  leur satisfaction en vue de la correction d’éventuelles défaillances.

Satisfaction.  C’est le sentiment de la majorité des bénéficiaires recensés. Ils louent notamment le fait que le gouvernement reconnaît les services rendus au pays. Ils se félicitent aussi  de l’accueil que leur réserve les travailleurs de l’ONPR.  Les bénéficiaires  saluent aussi le fait que,  des fois,  l’ONPR leur verse le treizième mois.

Ceci étant, les bénéficiaires n’ont pas manqué à recommander que l’ONPR leur gratifie des  services encore meilleurs. Ils convergent notamment  sur le vœu de  voir l’ONPR augmenter le montant de la pension et de la rente. Ils voudraient aussi que l’ONPR institutionnalise l’octroi d’un treizième mois de pension ou de rente  chaque fin d’année. Sur ce,  Spès Sibomana,  présidente de la commission du recensement leur a dit que l’octroi du treizième mois dépendra de la situation financière de l’ONPR.

Autres desiderata des bénéficiaires

Les bénéficiaires de l’intérieur du pays ont aussi souhaité de voir l’ONPR ouvrir des agences un peu partout dans les provinces du pays. Ils souhaiteraient aussi que l’ONPR  organise des ateliers de sensibilisation à l’endroit des bénéficiaires où certaines équivoques seront levées. Ils trouvent  que l’office devrait aussi assister un orphelin encore à l’école pas jusqu’à 21 ans seulement mais jusqu’à la fin de ses études.

Signalons que lors de ce recensement, les travailleurs  de l’ONPR trouvent les bénéficiaires  de ses services au chef-lieu de la commune qui leur est proche. Des cas particuliers cependant : des bénéficiaires ne pouvant pas arriver au chef-lieu de la commune à cause du degré avancé  de vieillesse ou de handicap sont recensés à leur domicile.

Signalons aussi que ce recensement va se poursuivre en mairie de Bujumbura du 14 au 31 mars 2017.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*