Économie

Ikiriho pour soutenir le lancement d’Ecobank Digital, qui va révolutionner le commerce au Burundi

Le personnel du groupe de presse Ikiriho est aujourd’hui mobilisé au bar-lounge Arena à l’occasion du lancement par Ecobank d’une nouvelle application qui permet d’envoyer de l’argent instantanément à toute personne ayant un porte-monnaie électronique bancaire. De quoi révolutionner la manière de faire du commerce au Burundi…

Médiatrice Barengayabo (CEO d’Ikiriho) au lancement d’Ecobank Digital

Pour la Directrice générale d’Ikiriho, Médiatrice Barengayabo, Ecobank Digital est une initiative qui vient à point nommé. Le mobile banking est monnaie courante dans les autres pays de l’EAC comme le Kenya et l’Ouganda et dans les pays de la SADC comme l’Afrique du Sud et la Zambie”.
Du coup, Ikiriho ne pouvait pas manquer à donner sa petite contribution dans la médiatisation du lancement d’un tel événement “qui donnera un coup d’accélérateur dans la bancarisation du pays et surtout du monde rural”.

Pour ceux qui ne s’imaginent pas ce que ce produit représente, Mme Barengayabo rappelle que dans le monde rural et dans bien des quartiers des villes du Burundi, rares sont les gens qui ont un compte bancaire. Avec Ecobank Digital, les petites gens par exemple pourront acheter les unités cash-power depuis la maison, à partir du téléphone portable sans devoir faire la queue devant les guichets de la Regideso. Le petit commerçant pourra commander ses marchandises et payer la facture du fournisseur à partir de son téléphone sans devoir se déplacer.
Une course sur taxi-moto ? Possible de payer avec son téléphone, ou son smartphone, c’est selon…

Pour ceux qui ont des moyens un peu élevés, Ecobank Digital Burundi connecté au réseau Ecobank à travers le continent permettra d’envoyer des fonds dans son pays ou dans 32 autres nations. Il pourra transférer des fonds d’un compte à l’autre sans frais comme dans les transactions classiques. Avec Ecobank Digital, le client peut d’accéder à son compte en dollars ou en Francs burundais partout où il est.

“Cette solution de paiement et de transfert d’argent aura un grand impact sur la circulation de la monnaie au Burundi, et ceci dans tout le pays, quelque soit les couches de la population. Il ne faut pas oublier qu’un peu plus de 3 millions de Burundais ont des téléphones mobiles”, conclut la Directrice Générale d’Ikiriho.

3 Comments

  1. Finally!!!

  2. Ntahitangiye

    Attention à notre nature; vigilance !!!!!!!
    L’électronique nous conduit à la vitesse V vers les facilités pendant que notre nature nous conduit à la vitesse V vers l’escroquerie.

  3. Jean-Marie

    Well done! Every endeavor has its own challenges nevertheless one must conscientiously look forwards in order to make progress.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*