Sécurité au Burundi

Une nouvelle forme de mendicité en zone Kinama, au nord de Bujumbura

ABP –  Il s’agit des enfants qui passent de maison en maison pour quémander à manger. Certains de ces enfants qui ont un âge compris entre 4 et 15 ans sont nés dans les chantiers de Carama alors que d’autres proviennent d’autres quartiers de la zone de Kinama de la commune Ntahangwa.

Ils se déplacent par groupes de deux à trois, toquent sur les portails des parcelles, et demandent à manger à la première personne qui leur ouvre la porte. Une fois rassasiés, ces enfants ne cachent pas leur satisfaction et commencent à jouer comme si rien n’était.

« Je suis satisfait ! Maintenant je suis bien à l’aise ! Ça suffit pour aujourd’hui », a indiqué à l’ABP un des enfants rencontré samedi à l’avenue Kinyami.

Certains de ces enfants en difficulté, se soucient aussi des membres de leurs familles qui sont restés à la maison. Ainsi, ils se promènent avec des sachets et des fois rentrent avec une partie du repas qui leur a été offert.

Avec le départ des déplacés du site de Kumase qui avaient été installés provisoirement à Carama, les habitants de ces quartiers avaient nourri l’espoir que cette forme de mendicité allait cesser ou diminuer d’ampleur.

Les quelques habitants des quartiers de Carama interrogés estiment que toutes les mesures qui s’imposent devraient être prises pour sauver ces enfants qui aux yeux de certains constituent une source potentielle d’insécurité.
Cette inquiétude se fonde sur les cas de vol de biens ménagers qui étaient souvent attribués à certains de ces enfants, dans le quartier Carama III, à l’époque où les déplacés du site de Kumase étaient encore dans ce quartier.

A cette nouvelle forme de mendicité s’ajoute une catégorie d’enfants qui récupèrent des restes de nourriture dans les immondices entassées sur le lieu du marché et dans les restaurants de la place.

One Comment

  1. Triste. Ici au Canada, on mange la moitie, on jete le reste au poubelle. Les Burundais s’inqiente qu’a trouver un job, une fois accomplie, la vie est reussi. La majorite se gene plus a regarder en arriere, c’est trop du stress!!!

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*