Publi-reportage

Une pension améliorée avec la création de l’ONPR

Pascal Barandariye, chargé de la communication à l’Office National des Pensions et Risques professionnels (ONPR) explique la plus-value apportée par cette institution sur les pensions des bénéficiaires.

« Avant la création de l’ONPR en 2011, les retraités et les ayants droits recevaient uniquement les avantages sociaux de la Fonction Publique. Mais aujourd’hui, on perçoit la pension améliorée», indique M. Barandariye. Et d’expliciter davantage sur la notion de pension améliorée : « En plus des avantages sociaux, c’est-à-dire l’argent que l’on donne au bénéficiaire ou ayant droit, l’ONPR leur accorde immédiatement 280 points, équivalent à 12.600 Fbu ». Concrètement, explique M. Barandariye, celui qui recevait par exemple trois mille francs se voit accordé 15.600 Fbu.

Autre aspect de la pension améliorée concerne les risques professionnels: «  Aucun fonctionnaire n’était assuré contre les risques professionnels, rappelle M. Barandariye. Mais aujourd’hui par exemple, l’ONPR rembourse les factures aux victimes d’un accident quelconque, que ce soit les accidents de travail ou de trajet et les maladies professionnelles ». Concrètement, l’ONPR accorde des prothèses de toutes sortes, des lunettes, etc.

Comme autre valeur ajoutée de la pension améliorée, selon le taux d’incapacité, l’ONPR donne une rente mensuelle aux victimes d’un accident ou d’une maladie professionnelle.

Enfin, au sujet des accidents, celui qui qui fait le premier secours pour transporter la victime d’un accident de trajet vers une structure de santé, on lui accorde une enveloppe de 50.000Fbu, montant jugé équivalent au coût d’une ambulance pour ne pas exposer notre partenaire à la rue. A la famille d’un fonctionnaire actif qui meurt immédiatement d’un accident de trajet, l’ONPR contribue aux funérailles pour une enveloppe de 350.000Fbu.

Rapidité, régularité pour les bénéficiaires

Satisfaction. C’est l’appréciation des bénéficiaires des prestations de l’ONPR. Laurent Ncahoruri, un enseignant à la retraite loue l’ONPR qui verse régulièrement sa pension correspondant à 60% de son dernier salaire: «Comme ma pension est versée avec régularité, je suis crédible après de ma banque, la BCB.  Je peux même me permettre de contracter un crédit ».

Sylvestre Hakizimana, un enseignant dans une école fondamentale de la commune Muhanga en province Kayanza dit avoir été heurté par un motard alors qu’il roulait à vélo: «  Je loue l’ONPR qui a payé toutes les factures de soins de santé ».

Même son de cloche chez Déo Bizimana, directeur de l’Ecole Fondamentale de Kibuye en commune Bukirasazi de la province Gitega: «  J’ai eu un accident de moto en me rendant au service. L’ONPR m’a remboursé tout l’argent de soin de santé sur présentation de pièces médicales. J’ai fait faire des examens de contrôle et l’ONPR a supporté les frais ».
Quant à Sylvie Sindayigaya, elle encense l’ONPR qui verse régulièrement la rente de son mari infirmier décédé.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*