Justice

Certification foncière à Makamba via ZOA, grâce aux USA et aux Pays-Bas

Le gouvernement du Burundi avec l’appui financier des ambassades des États-Unis et du Royaume des Pays Bas a lancé le projet de promotion de la certification foncière en commune Makamba et Nyanza-Lac ce vendredi 20 janvier 2017.

Les cérémonies de lancement de ce projet exécuté par l’ONG néerlandaise ZOA, se sont déroulées au chef-lieu de la province Makamba, a-t-on constaté sur place.
Selon le Secrétaire Permanent au Ministère de l’Eau, Environnement, Aménagement du Territoire et Urbanisme, M. Simon Sindayihebura , la certification foncière exécutée depuis 2007 a permis l’identification des terres domaniales, la législation des terres des paysans, ce qui a permis la diminution des litiges fonciers dans les cours et tribunaux. Il a indiqué que le projet de certification
foncière est opérationnel dans 49 communes et demandé aux partenaires techniques et financiers d’appuyer le pays dans cette politique tout en remerciant les partenaires qui soutiennent l’Etat dans sa politique de décentralisation.

Le gouverneur de Makamba, M. Gad Niyukuri, a remercié ZOA pour sa collaboration avec l’administration et demande à cette ONG d’élargir son projet de certification foncière dans d’autres communes de la province, notamment Kibago et Kayogoro car, dans les communes où le programme est fonctionnel, les conflits fonciers ont sensiblement diminués.

L’ambassadeur de la Hollande au Burundi, M. Harry Verweij, a indiqué que son pays appuie le Burundi dans le projet de certification depuis 10 ans en vue de diminuer les conflits fonciers dus aux guerres qui ont secoué le pays. Il a ajouté que l’accès à la terre consolide la paix et la cohabitation sociale.
L’ambassadrice des États-Unis au Burundi, Mme Anna Casper, a quant à elle laissé entendre que les Etats Unis appuient ZOA dans ce projet de certification foncière dans les communes de Makamba et Nyanza-Lac.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*