Sécurité au Burundi

Certaines infrastructures publiques de la zone Musaga menacées par les eaux de ruissellement

BUJUMBURA (ABP) – Certaines infrastructures publiques de la zone Musaga de la commune urbaine de Muha en mairie de Bujumbura, sont menacées par les trois ruisseaux Nyakabanda, Nyakivumba et Mpimba.

Les ruisseaux Nyakizu et Nyakabanda traversent le quartier Gasekebuye I en provenance des collines surplombant la ville de Bujumbura. Ils se rencontrent au niveau du camp militaire communément appelé camp Muha.

Parmi les infrastructures menacées, il y a un bloc de latrines du Lycée municipal de Musaga qui risque de s’effondrer d’un moment à l’autre si rien n’est fait dans l’immédiat. Il y a également le pont se trouvant sur la route qui mène vers l’Institut supérieur des cadres militaires (ISCAM) où les deux ruisseaux se rencontrent avec un autre appelé Mpimba pour constituer un seul. Il y a aussi les maisons construites tout au long de ces ruisseaux qui ne sont pas du tout épargnées.

« La situation est alarmante et dépasse la capacité de l’administration et la population de cette localité » a alerté M. Antoine Rumenyetso, chef de la zone Musaga qui a par la suite indiqué que de petits travaux sont entrain d’être fait, notamment la plantation d’espèces d’arbres qui retiennent le sol et la sensibilisation à l’égard de la population vivant au bord de ces ruisseaux d’initier à leur niveau, des travaux pour prévenir l’effondrement de leurs parcelles car, selon lui, l’ennemi est déjà sur la porte.

Il indique cependant que la Banque Mondiale (BM) leur a promis de réduire la pression de ces ruisseaux en vue de protéger les infrastructures publiques et les ménages se trouvant au bord de ces derniers.

Dans l’attente de cette promesse de la BM, M. Rumenyetso demande au gouvernement et à ses partenaires d’intervenir dans les meilleurs délais. Il demande en effet aux gens qui construisent des maisons le long des ruisseaux, de respecter toujours les normes.

One Comment

  1. Jean-Marie Ntahonkiriye

    Cela est peut-être le resulat d’ une urbanisation désordonnée non planifiée qui helas, semble continuer dans toutes les villes du Pays.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*