#BurundiDialogue, EAC

Le CNARED accuse le Facilitateur Mkapa de vouloir diviser l’opposition en exil

Après les invitations délivrées par la facilitation aux burundais  de l’étranger pour les consultations  à Arusha prévues  le 16 janvier, le commissaire chargé de la communication et des relations publiques au CNARED, Jérémie Minani dénonce les manoeuvres divisionnistes de l’ancien président tanzanien.

Jérémie Minani, communicateur du CNARED

« Le  facilitateur  déchu Mkapa joue le jeu de la division », affirme Jérémie Minani qui martèle qu’il y a « un flou total autour de ce qu’a toujours fait Mkapa ».

D’une part, explique M. Minani, « le président Mkapa dit vouloir inviter l’opposition en exil et, au même moment,  il donne les invitations aux autres acteurs et partis politiques qu’il avait déjà  rencontrés à Bujumbura ». Et de glisser : « Peut-être parce qu’il avait peur que ceux de l’exil n’allaient pas répondre à son invitation».

D’autre part, Jérémie Minani est persuadé que «  l’ancien président tanzanien tente de sélectionner parmi les membres du CNARED ceux qui pourraient être souples à répondre à ses fameuses invitations. »

Le comble, selon M. Minani, est que le « facilitateur déchu » Mkapa « ose même entrer au sein des partis politiques pour chercher des membres qui peuvent se rebeller contre les présidents de leurs  partis politiques pour aller le rencontrer à Arusha et ainsi légitimer sa fameuse facilitation  ». Il monte au créneau : « Cela démontre l’inefficacité, l’incompétence avérées de ce facilitateur à pouvoir aider le peuple burundais à trouver la solution au problème qui le ronge depuis 2015 ».

4 Comments

  1. Ntahitangiye

    Monsieur Jérémie Minani devrait retirer ses propos à l’égard de Son Excellence Benjamin MKAPA :

    1)« Le facilitateur déchu Mkapa joue le jeu de la division »
    2)« Cela démontre l’inefficacité, l’incompétence avérées de ce facilitateur à pouvoir aider le peuple burundais à trouver la solution au problème qui le ronge depuis 2015 »

    Parce que Son Excellence le Président Museveni, EAC, UA, UE, ONU n’ont jamais traité Son Excellence Benjamin MKAPA de cette manière. S’il a été désigné pour nous aider c’est parce que nous avons été incapables de nous entendre nous-mêmes sur l’essentiel pour la nation et donc nous sommes très mal placés pour le juger. En plus les problèmes du Burundi ne datent pas de 2015. L’action de la CVR se limite malheureusement depuis l’indépendance (pourquoi les accords d’Arusha ont-ils protégé l’administration antérieure), comme si les problèmes sont nés instantanément après la proclamation de l’indépendance; c’est l’administration antérieure qui devait rendre compte au peuple burundais qu’elle dirigeait.

  2. Jean-Marie Ntahonkiriye

    Umunyeshuri atuka mwarimu nuko aba atukana muhira ntihagire ico bamugira.

  3. POP bUROCA

    “Le problème Burundais ne date pas depuis 2015″à quand la solution?Qui nous mènera vers une solution durable?Quelle est la voie pour une résolution pacifique et durable?

  4. Si Mkapa est incapable d’assurer la médiation, le Cnared n’est pas bien placé pour le juger, ce “Sina head” maana yake “Sina kichwa” qui est INCAPABLE de tout, même de bouffer correctement l’argent du Belge

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*