Économie locale

Nouvel an, nouvelle hausse de taxes sur les produits « stratégiques »

1er janvier, premier jour d’entrée en vigueur de nouvelles taxes figurant dans la loi budgétaire  pour 2017.

La brasserie et limonaderie du Burundi (BRARUDI) a  été la première entreprise à officialiser les nouveaux prix sur ses produits. C’était le premier janvier. Le prix des bières a augmenté de 100 à 300 Fbu la bouteille.

Sans  devoir recourir aux communiqués, les entreprises de téléphonie mobile ont aussi haussé les tarifs sur la communication téléphonique. A titre illustratif, pour 1.000 Fbu de crédits de« free talk » dit « liberté », la compagnie Lumitel offre 8 minutes de communication au lieu des 10 minutes habituelles.

Pas plus tard qu’hier le 2 janvier, le ministère en charge du commerce  fait passer le prix du kilo de sucre de la société sucrière du Mosso (SOSUMO) de 1.900  à 2. 200Fbu.

Le pays s’attend à l’annonce de l’augmentation du prix du carburant, un produit stratégique dont sa hausse pourrait engendrer une flambée de prix sur le marché.

Rappelons que la hausse de prix  est dictée par le souci du gouvernement de financer à 70,7% le budget général de l’Etat pour  2017, contrairement aux années passées où le budget était financé presqu’à moitié par l’aide extérieure.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*