Politique Locale

« La mise à la retraite du Lt-Gl Germain Niyoyankana est conforme à la loi », selon Gaspard Baratuza

« Que la polémique autour de la retraite  de trois généraux dont le Lieutenant-Général Germain Niyoyankana,  de dix-huit colonels et d’un capitaine de l’armée cesse ». Appel du porte-parole de la force  de défense nationale (FDN)  ce mardi 3 janvier à Bujumbura.

Colonel Gaspard Baratuza, porte-parole de la FDN.

« Cette mise à la retraite est conforme aux  statuts et règlements en vigueur à la FDN », a martelé le colonel Baratuza. Plus précisément, elle est conforme à l’article 52 du statut des officiers qui fixe l’âge limite pour les officiers généraux en service actif  à 60 ans révolus, celui des officiers supérieurs  à 55 ans et les officiers subalternes ainsi que les sous-officiers à 50 ans. ” Or, le Lieutenant-Général Niyoyankana est né en 1955. Il a donc 61 ans”.

Le colonel Baratuza fait savoir que selon les textes,  les officiers ont droit de demander une prolongation d’une année pour peu que le ministre de la Défense réserve une réponse favorable à leur requête. «  Sauf le capitaine, tous ces officiers ont demandé cette prolongation. Leurs requêtes ont été reçues favorablement ».

Bien plus, selon les textes,  la mise à la retraite est  précédée par un congé de trois mois et d’une  notification écrite pour permettre aux concernés de faire l’une ou l’autre réclamation et de se préparer à la retraite. « Si la procédure avait été irrégulière, le Lieutenant-Général Niyoyankana  aurait été le premier à réclamer, car bien placé pour le savoir ».

L’on saura que d’après le porte-parole de la FDN, 78 sous-officiers ont été aussi mis à la retraite.

One Comment

  1. sagamba burundi

    mal nécessaire cette retraite

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*