TIC

Le réseau MAN a déjà cassé les prix de la connexion Internet à Bujumbura

Le lundi le 19 décembre, le président Nkurunziza  inaugurait le réseau de fibre optique  MAN (Metropolitan Area Network) qui maille la capitale Bujumbura. Un réseau qui a déjà marqué la différence notamment au niveau des prix.

« Pour certains bouquets et selon la bande passante à laquelle un abonné souscrit, avec MAN, les prix ont été réduits de moitié ». Affirmation de Révérien Ntagaye, directeur général de l’Office national des télécommunications (ONATEL), ce vendredi 23 décembre.
A titre illustratif, le prix des « bouquets ménages » à savoir ceux de 256Kps, de 512Kps et de 1Mbps de débit, ont respectivement chuté de 58%, 66% et 57% pour une connexion Internet Wimax.

Pour la transmission de données à Bujumbura, la chute est globalement de 60%.

Le DG indique que les clients du réseau MAN sont actuellement les banques, les établissements de micro-finance, les ambassades, les institutions  du gouvernement burundais, les établissements hôteliers et les organismes internationaux. M. Ntagaye encourage les citadins et surtout les entreprises à s’abonner au réseau MAN. Certes, les frais d’installation pour avoir accès à la connexion sont légèrement élevés par rapport à la connexion au réseau qui utilise notamment d’autres supports de transmission (câbles en cuivre, ou les faisceaux hertziens).  « Mais la différence est que le réseau MAN, par le fait-même qu’il utilise des câbles à fibre optique souterrains est  le plus fiable, plus sécurisé et plus rapide. » Et de renchérir : « Les entreprises et les banques notamment pourront interconnecter leurs agences, transmettre les données en temps réel avec qualité et fiabilité des données garanties ».

L’on saura que le réseau MAN, comme tout réseau à fibre optique, permet  l’accès à l’information avec une très grande rapidité. Les données sont transmises à la vitesse de la lumière.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*