Économie locale

Prix de l’essence super et du gasoil inchangés pour le mois de décembre

« Prix à la pompe pour essence super inchangé : 2.000Fbu le litre. Prix pour le gasoil  inchangé: 1.800Fbu. » Cette structure  du mois de décembre est contenue dans un communiqué de presse du ministère de l’Energie et des Mines  de ce mardi 20 décembre.

Un seul produit  dont le prix est  monté : le pétrole lampant. Il passe de 1.590 à 1.640 FBu.

Ce communiqué sonne comme un refus catégorique  aux pressions de certains pétroliers désireux d’obtenir du ministère une hausse de  prix, essentiellement sur l’essence. En effet, une pénurie « artificielle »  de ce produit se remarque dans la capitale depuis ce lundi 19 décembre. Des véhicules font la queue devant certaines stations-services.

La question du carburant a été débattu ce matin  dans une rencontre entre le  2ème vice-président Joseph Butore et les opérateurs économiques.  Lors des échanges, le ministre de l’Energie et  des Mines a rappelé que pour  décembre,  malgré la  hausse du prix de l’essence sur le marché international, le ministère a jugé bon de ne pas revoir à la hausse son prix à la pompe.   « Il se pourrait que les commerçants de Bujumbura se soient aperçus que les prix de l’essence peuvent monter d’un moment à l’autre et ont par conséquent commencé à cacher le carburant. La situation sera maîtrisée d’ici la fin de la semaine”, a martelé le ministre.

Pour le  directeur en charge de la question du carburant au ministère de l’Energie et des Mines, il n’y pas de pénurie de carburant. « Les gens ont développé une psychose : chaque fois qu’ils voient quelques véhiculés devant une station-service, ils croient à une pénurie. Mais beaucoup de stations ont servi aujourd’hui du carburant ». Il précise que si le carburant a manqué dans certaines stations-services c’est dû au retard  des  gérants de stations à s’approvisionner auprès de leurs fournisseurs.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*