#BurundiDialogue

Satisfaction du président du parti Radebu de la prise de position du facilitateur Mkapa

Jean de Dieu Mutabazi se réjouit de la position de la facilitation et se dit optimiste de l’avenir du processus du dialogue inter-burundais et du pays.

Jean de Dieu Mutabazi, Président du parti radebu

Pour lui, la position de Mkapa est on ne peut plus claire :« La problématique du 3ème mandat de Pierre Nkurunziza ne fait plus objet de discussions. Le président Nkurunziza est légal et légitime aux yeux du facilitateur et par conséquent aux yeux de l’EAC et des  chefs d’Etats qui l’ont mandaté ».

Bien plus,  ajoute M. Mutanbazi, « l’objet sur lequel les parties doivent se concentrer c’est l’organisation des élections de 2020 ».

Le président du Radebu se réjouit de ce que le Facilitateur Mkapa ait clairement dit que « les responsables des violences qui ont eu lieu en avril-mai 2015  ou les putschistes de 2015 ainsi que les responsables des attaques sur les casernes militaires le 12 décembre 2015 doivent être extradés  et livrés à la justice burundaise. Par déduction, ce ne sont pas des parties prenantes au dialogue »

Enfin M. Mutabazi se dit satisfait de ce que le Facilitateur ait lancé un appel à toutes les parties de bannir l’usage de la violence pour conforter sa position.

One Comment

  1. Jean-Marie

    C’est difficile à comprendre comment certains opposants continuent à trainer les pieds dans une affaire qui n’en est plus une tel que la question du troisieme mandat alors que celui est presque à moitié consommé!?
    On leur donne l’ occasion sur un plateau d’or de discuter des élections prochaines et ils la ballaie du revers de la main!? Evidemment ils n’ ont rien à proposer au peuple sauf chercher à se partager le pouvoir.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*