Accueil

« Pas de fermeture de l’École Islamique de Karuzi », selon Cheikh Sadiki Kajandi

Le représentant légal de la Communauté Islamique du Burundi (COMIBU), Cheikh Sadiki Kajandi  fait une mise au point  sur la descente de la police ce mardi 13 décembre à l’école coranique située au centre-ville de Karuzi.

Cheikh Sadiki Kajandi, représentant légal de la Communauté Islamique du Burundi (COMIBU)

« Il ne s’agit pas d’une fermeture de notre école, un établissement fonctionnel depuis cinq ans. Les musulmans qui y poursuivent les enseignements en rapport avec le culte et le commandement islamiques  étaient au terme de leur formation. Ils devraient clôturer leur formation de trois mois ce samedi ».

Pour lui, si l’administration a opéré une descente  à cette école, c’est pour rappeler à l’ordre la COMIBU qu’elle doit rassembler tous les documents pour un agrément en bonne et due forme.« C’est légitime de la part de l’administration à Karuzi de nous rappeler à nous conformer à la loi ».  Il précise qu’au début de cette année, l’administration en province Kirundi avait pris une mesure pareille contre une école islamique de la Comibu. « Mais les écoles coraniques de Gitega, Muyinga et Rutana continuent à fonctionner ».

Au sujet de l’enseignement dispensé dans ces écoles, Cheikh Sadiki Kajandi rassure : « Ces écoles ne forment pas des fondamentalistes à l’image des « talibans ». Ce sont des écoles supervisées par la COMIBU dont je suis le représentant légal. La COMIBU a toujours donné des messages de paix et de patriotisme » Et de renchérir : « L’école de Karuzi a ouvert les portes sous le gouverneur Sylvestre Abdallah, actuel commissaire au parti Cndd-Fdd. » Il martèle : « Nos écoles ne sauraient donc jamais basculer dans le fondamentalisme ».

Signalons que selon cheikh Kajandi,  la COMIBU compte ériger des écoles à cycles complets et des centres de santé attenants à ces écoles coraniques.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*