Politique Locale

« 100 jours de règne du nouveau SG du Cndd-Fdd, ou les espoirs déçus », selon Tatien Sibomana

L’opposant Tatien Sibomana s’interroge sur le changement brusque de l’image affichée par le secrétaire général du Cndd-Fdd quand il a hérité des commandes du parti présidentiel.

tatien
Tatien Sibomana

« Au début, on sentait qu’il y avait une différence en termes de qualité et du contenu du discours par rapport à la direction précédente.  Malheureusement, cela a duré le temps de la rosée parce que les derniers développements ont montré une image différente de la personne ».

L’élu Sibomana –qui a refusé de siéger à l’Assemblée Nationale- essaie d’interpréter ce changement d’attitude  par trois questions.

« Sont-elles des pressions qui sont devenues très fortes sur les épaules du secrétaire général du parti au pouvoir  ou le général Ndayishimiye, a-t-il manqué le charisme requis pour gérer ces derniers développements ? » Il note ici la pression internationale sur Bujumbura qui s’est intensifiée pendant les cent premiers jours du secrétaire général : résolutions  onusiennes, retrait du Burundi de la CPI,envoi de trois enquêteurs onusiens,….)

Autre interrogation : « Est-il une façon d’asseoir sa légitimité vis-à-vis des militants du parti Cndd-Fdd ? »Et de conclure :« Même s’il  faut lui faire le bénéfice du doute,  le temps est le meilleur juge des hommes. Wait and see ».

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*